Les partis politiques tunisiens (106 partis)

Par  Salah Ben Omrane , le 22 août 2011 à 17h42

 ( Actualisation du 31 août 2011 après publication du billet : Il y a en ce moment 109 partis légalisés. Ils sont tous mentionnés ci-dessous ).

Certains disent que le nombre impressionnant des partis politiques qui viennent d’obtenir leurs visas  au cours des sept derniers mois, constitue un désagrément pour les futurs électeurs.

  Est-ce que ce phénomène perturbe véritablement la lisibilité de tous ces partis ?

 Personnellement , j’estime que rien n’empêche celui qui veut aller au-delà du problème du « surnombre » des partis,  et qui veut connaître les véritables courants politiques et tendances qui traversent actuellement la Tunisie. Il peut même suivre les Indépendants. Certains parmi eux sont plus actifs voire même plus présents sur la scène publique que certains chefs de partis qui se sont contentés de retirer leurs autorisations du ministère. j’ai même vu sur une chaine tunisienne au cours d’un débat,un de ces représentants affirmer le plus sérieusement du monde,qu’il a un programme mais qu’il ne veut pas l’annoncer publiquement pour pas qu’on le lui vole. Il attend d’être élu pour faire découvrir ses intentions .

   À deux mois exactement de la prochaine élection de l’Assemblée constituante ,nous sommes à 109 partis politiques .

Par ailleurs ,je vous conseille vivement de visionner les présentations des partis (une grande majorité) et les débats qui s’y engagent , dans l’émission « Sehat El Ahzab » produite et diffusée en direct par la chaine nationale 1.

Une émission très bien préparée et présentée par Amel Chahed et Boubaker Ben Amor . Elle est  mise en scène par Nabil Bessaïda .

Il est possible de revisonner les émissions .

Avis spécial aux blogueurs :

Vous pouvez reprendre les images, les textes autant que vous le désirez , simplement mentionnez la source, c’est-à-dire : Le milieu autorisé.

Ne faites pas comme certains blogueurs, sans vergogne ni scrupule, qui reproduisent intégralement les billets. Vous avez celui-là : « center blog », qui pour la deuxième fois , copie et colle  mon billet du 8 février dernier sur les partis politiques. Bref ,qui font du « copier-coller » sans même trier , et ont le culot d’effacer la ligne où l’auteur est inscrit pour mettre le nom de leurs site ou blog. Voyez l’exemple le plus grossier dans ce genre de vol « Scoop mag ». L’auteur du vol ne fait apparaitre son nom sur aucune page de son blog. Il s’enterre dans l’anonymat. Il faut dire : Que peut-on faire de plus avec deux neurones seulement ?

En plus, لا بالك لا وسّع و بكل وقاحة و صحّة رقعة , il appose en bas de la page la mention : « Tous droits réservés ».  Avec un neurone supplémentaire, il aurait touché le jackpot : Il aurait eu honte ,en étant malgré tout un voleur . Un autre blog qui s’intitule "santé tn". Lui, il carrément effacé la signature "le Milieu autorisé"en bas de la page du tableau de présentation. Une manipulation digne d’un type qui mérite un séjour dans la Santé, la demeure surveillée.

J’avais auparavant consacré un billet spécialement à ce cancer social.

Sur la présentation ,qui suit , des partis :

Volontairement et contrairement à l’usage dans les  présentations classiques des partis comme  vous pouvez les trouver d’ordinaire, il n’y a pas d’étiquetage, pas de division des partis en catégories dans cette liste,du genre (gauche, centre, droite, nationaliste, radical, etc…).

Tout étiquetage serait non seulement réducteur, mais également serait une injure aux idées qui se trouvent ou qui foisonnent à l’intérieur de chaque parti, d’autant que l’ensemble des partis tunisiens, en ce moment, vivent leurs transitions de l’intérieur . Que souvent, eux-mêmes cherchent à  se déterminer,à se construire, sans  forcément s’identifier à des partis existants à l’extérieur du pays, ni se reconnaitre à travers une désignation arbitraire en un ou deux mots qui se perpétue traditionnellement suivant  une représentation géographique des groupes politiques qui se trouvaient dans l’hémicycle d’une assemblée parlementaire du XVIIIe siècle en France.

La liste des 109 partis politiques , par ordre alphabétique :

   AT

            Afek Tounes             آفاق تونس

       Yassine Brahim

Emna Mnif porte parole du parti

« Lorsqu’on parle de cahier des charges , on parle d’une carte du système de la santé. Le cahier des charges signifie l’hôpital spécifique dans le lieu spécifique et les services indispensables qui doivent être dans ce lieu , où il y a telle spécialité ,tel service  avec des outils et des préparatifs qui y correspondent. On a tous travaillé sur ce sujet ensemble .Ce qui est clair, est que tous nous avions le même point de vue avant le 14 janvier : Il n’est  pas normal que  le secteur privé  se substitue au secteur public. Tous nous disions qu’il n’est pas convenable que dans le futur , le secteur privé ait des perspectives à longueur de vue sur l’avenir contrairement au public .Que si on lâche le secteur public , on lâche également le secteur privé car le secteur public est celui qui forme les médecins ,qui forme les agents dans le secteur de la santé en général et il forme les médecins de l’avenir . Aujourd’hui , on va construire un pays nouveau , il faut qu’on ait une nouvelle mentalité .Elle se construit sur deux choses : D’abord ,il  y a une complémentarité entre les trois secteurs : l’hôpital universitaire qui s’occupe de la formation , le secteur qui pourvoie le service santé au public, quand ce public réclame des soins , peu importe si celui qui le soigne ait le titre de professeur ou non . Il ne faut pas tromper les gens en construisant un hôpital alors qu’en fait cet hôpital ne peut pas répondre aux besoins des gens par des services adéquats. La troisième chose est qu’on doit sortir de l’assurance maladie qui finance le service privé uniquement .L’assurance maladie et sa généralisation . C’est-à-dire ,il faut répondre à l’indispensable financement du secteur sanitaire dans tout son ensemble . »

Emna Mnif  à "Manber Essiyassa" sur T. Nationale 1 , le 13 juin 2011. Traduction : Le milieu autorisé

_________________________________________________________

         AA

              Al Amana             الأمانة

         Fethi Laâyouni

« Nous croyons à une chose : cette révolution est entre la rupture et la continuité . La rupture est claire mais elle n’a pas eu lieu . Ceux qui sont dans l’administration publique , dans les organes de L’État et qui agissaient sous l’ancien système, et avec complaisance , sont encore actifs au pouvoir . Malheureusement l’actuel gouvernement n’a pris aucune initiative dans un sens à les rendre inopérants. »   

Fethi layouni , Sahet El ahzeb du 19/07/2011. Traduction : le milieu autorisé . ____________________________________________________________

  AI

 Al Irada    الإرادة

            Mohamed Lotfi Lejri

Mohamed Lotfi Lejri

« Le problème du financement des partis est essentiel . Il faut lui trouver une réponse . Il faut que cela se fasse  en toute transparence afin que tous les Tunisiens y soient conscients ! »

Mohamed Lotfi Lejri à Sehet El ahzeb le 23/08/2011  .Traduction : le milieu autorisé

____________________________________________________

AM

Al Majd    حزب المجد

           Abdelwahab El Hani

« On a commencé à sentir que le peuple tunisien est entré dans une rupture définitive avec le régime destitué .Les exigences ont commencé à avoir un point de départ des exigences sociales qui sont liées à des exigences politiques .On a vu ce slogan qui est grandiose ‘ le travail est un droit’ qui est une exigence sociale . De l’autre côté, il y avait : ‘Bande de voleurs’. Il n’est pas possible d’exercer notre droit au travail tant que la bande de voleurs dirige le pays . »

Abdelwahab El Hani ,Alhiwar TV . Traduction : Le milieu autorisé.

____________________________________________________________

ANPP

    Alliance nationale pour la paix et la prospérité

   التحالف الوطني للسلام و النماء

Skander Rekik

Skander Rekik

 « On ne veut ni d’un journal ni d’un haut parleur amplificateur pour lustrer l’image de notre parti. Notre parti descend dans la rue , au service du citoyen . Aujourd’hui ,le Tunisien a besoin de celui qui soit à son service.  Celui qui lui présente des programmes .Celui qui lui ôte le fardeau . Celui qui le tapote sur les épaules, lui sourit ,l’écoute .Parce que ,23 ans de dictature, a provoqué des dégâts sur l’individu tunisien , sur le peuple tunisien  à tous les niveaux et dans toutes les régions de la Tunisie . Nous croyons au travail civil et à la descente dans la rue ,au contact avec notre peuple et on n’aura pas besoin d’un canal Tv , si Dieu le veut . »

Skander Rkik, Sahet Al Ahzab , le 11/08/2011 .Traduction : Le milieu autorisé .

___________________________________________________________

            APT

              Alliance pour la Tunisie

             التحالف من أجل تونس

           Karim Missaoui

« Le Tunisien est fatigué aujourd‘hui . Je lance un appel aux Tunisiens pour leur dire qu’on a fait une révolution .Le monde est fasciné par cette révolution , par les valeurs que porte cette révolution .On ne doit pas baisser les bras . C’est aujourd’hui que la construction commence .Si aujourd’hui le Tunisien ne prend pas ses responsabilités , ne participe pas à l’action politique ,la place sera vide et après il s’en prendra à lui-même . »

Karim Missaoui , Sahet Alahzeb le 29/07/2011. Traduction : Le milieu autorisé.

 

_________________________________________________________________

                                                                             AR

    Appel républicain           النداء الجمهوري

            Refâat Dali

Refâat Dali , président du parti.

Hamdi Snoussi

Refâat Dali , répondant à une interview  : « Le foisonnement des partis est un bien, les choses se décanteront au fur et à mesure et le tunisien jugera au final. D’ici l’échéance de l’élection de la constituante et si tout est bien préparé et conçu, les alliances seront un passage obligé et je suis curieux de savoir comment et dans quel sens elles vont se faire.»

________________________________________________________________

            CDS

              Congrès démocratique social  

              المؤتمر الديمقراطي الاجتماعي

          Houcine Mhamdi

« Depuis plus de 20 ans , les cris émanaient aussi bien d’organismes internes au pays qu’internationaux , des partis politiques et de quelques personnalités nationales pour dire que la justice se consacre totalement à harceler les enfants du pays, en faisant l’impossible pour écarter la liberté.

  Nous avons vu des avis et des déclarations avant le 14 Janvier . Depuis cette date ,les juges on crié à travers les journaux , par des avis et des voies satellitaires , autant que tout Tunisien, que le policier et le juge ont détruit et détruisent encore la Tunisie.

   Le plus étrange est que les mêmes éléments, qui ont détruit , qui étaient soudoyés ,qui jugeaient sur un coup de fil , qui ont tué , qui ont égorgé et qui ont semé le trouble, ont obtenu des promotions ou étaient maintenus aux mêmes postes . Ceci signifie que le ministère de la justice est embourbé, et de très loin  dans la détérioration ,la criminalité et qu’il craint la transparence . C’est ainsi que vont les choses et on dit après qu’elles sont internes .»

Houcine Mhamdi , le 03/08/2011 ,CDS . Traduction : Le milieu autorisé.

_________________________________________________________________

            CPR

              Congrès pour la république    

            المؤتمر من أجل الجمهورية

          Moncef Marzouki

« Nous ne sommes pas les détenteurs de la vérité. Nous pouvons apporter des solutions aux problèmes de la Tunisie qui se posent. Nous ne prétendons pas que les autres (partis)  n’ont pas de solutions . Au contraire, ils ont aussi des idées respectables.  Il faudra compter sur toutes les initiatives ».   Déclaration de Moncef Marzouki le 25 juillet 2011 en Belgique. Traduction : le milieu autorisé.

_______________________________________________________________

            CAG

              Courant Al Ghad    تيار الغد

             Khélifa Ben Salem et Samir Maghraoui

Khelifa Trabelsi

« Nous pensons qu’on est à la fin de l’idéologie à l’échelle mondiale . Je pense que la révolution tunisienne est de cet ordre .C’est la fin de l’idéologie aussi bien dans les partis qui gouvernent que ceux qui sont dans l’opposition . J’ai un reproche à faire à La chaine nationale car elle a réduit la vie politique à quelques partis mais cette réduction n’est pas à l’image de la vie politique dans le pays . Aujourd’hui même, après les évènement, c’est elle qui fabriquée cela. Nous avons une position là-dessus , mais notre devoir national nous intime l’ordre d’être présent . Notre parti a trois fondements dans ses idées  : La citoyenneté :Un État de droit et des libertés, l’initiative économique qui doit accompagner le rôle de l’État en créant les ponts du développement et la mise en lumière ‘ettanwir’ .Ce qui signifie qu’il faut mettre en valeur la vocation de la civilisation arabo-musulmane . Nous ne sommes pas d’accord à ce que la religion joue un rôle en politique, car nous estimons que la religion musulmane est au cœur de l’action politique, mais nous sommes avec une lecture éclairante de la religion musulmane . Nous devons avoir une société où la raison domine. La raison en politique et la raison en religion. C’est notre compréhension de l’autorité suivant la gouvernance ,la liberté de l’information . Car, il est convenu que c’est une autorité  . Et la société civile  qui est un contre pouvoir .Sans société civile , il n’est pas possible d’édifier une société politique . »

Khelifa trabelsi  "Sahet El Ahzab" ,19/072011 . Traduction : Le milieu autorisé .

_______________________________________________________________

            FDTL   

 Forum démocratique pour le travail et les libertés

     التكتل الديمقراطي من أجل العمل والحريات

     Mustapha Ben Jaafar

Voir vidéo tour du marché. Parcours très instructif ! .

«Je vois une Assemblée constituante avec les pleins pouvoirs . Ceux qui ont entrepris la révolution, qui ont fait Kasbah I et Kasbah II, ont fait pression sur le premier gouvernement de transition ainsi que sur le second . Ils réclament une Assemblée constituante avec une nouvelle Constitution. Ceci est clair ! Donc, toutes les opérations qui ont pour but de réduire les utilités de l’Assemblée constituante , vont dont le sens contraire des intérêts et des directions de la révolution. En général c’est ainsi . On sait qu’aujourd’hui , une partie de l’opinion publique ,qu’elle soit formée par des âgés ou des jeunes — on ne le sait pas  —  est inquiète . Cette partie voudrait savoir et avoir le plus d’assurance sur ce qui sera après le 23 octobre. On le perçoit comme un projet. Le problème est qu’aujourd’hui il y a une feuille de route qui est claire, qu’il y a un rendez-vous, qu’il y a une Assemblée Constituante qui sera élue. La réflexion sur  des scénarios différents , nous le percevons de notre parti Ettakattol , en opération qui sème le trouble sur la feuille de route. Semer le trouble sur la feuille de route est le danger qu’on puisse redouter  . Le citoyen qui renouvelle son intérêt pour la chose publique , on craint qu’avec ce trouble, il se désintéresse de cette préoccupation qu’il a valorisé dernièrement . Et si nous revenons vers le système de démission , la révolution serait certainement une révolution brimée. C’est ce que nous craignons aujourd’hui de la discussion à propos du référendum.

Alors qu’on sait, qu’aussi bien d’un point de vue académique que logique, qu’on aurait pu y penser au cours de la période qui vient de s’écouler . Pourquoi la veille du grand évènement pourrait-on dire on fait émerger cette demande ? C’est le point de vue en général ! On voit qu’il est indispensable d’avoir une Assemblée constituante qui aura ses utilités et bien entendu sur le fondement de son mandat.»

  Mustapha Ben Jaafar , « Hak al ekhtilef » du 12/09/2011. Traduction : Le Milieu autorisé .____________________________________________________________________ 

            FPU

              Front populaire unioniste

            الجبهة الشعبية الوحدوية

       Amor Majri

Amor Majri

-« Nous ne pouvons pas atteindre les buts de la révolution que si nous éradiquons les racines qui ont fait pousser le système de la dictature. Nous voyons bien qu’avec le gouvernement actuel ,il y a des retours d’anciens réflexes ,d’anciennes méthodes , dont ceux  de récupérer la révolution qui vient de se produire.»

Déclaration à Sehet El ahzeb le 16/08/2011. Traduction: le milieu autorisé.

 ___________________________________________________________ 

            JTD

              Jeunesse de la Tunisie de demain شباب تونس الغد

         Hosni Tayeb

 ____________________________________________

            LTM

              La Tunisie moderne      تونس الحديثة

       Mohamed Amine Limam

 ____________________________________________

            VT

              La voix du Tunisien        صوت التونسي

Amor Bjaoui

« En ce qui me concerne, la révolution a été une opération chirurgicale grave. Il y a des résidus qui font suite à toute opération chirurgicale grave. Je pense que le parcours continue, malgré les butoirs. Il y a des contradictions qui sont devenues publiques alors qu’elles n’étaient pas visibles. Le tribalisme est une illustration. Des réclamations veulent une satisfaction immédiate. Il y a beaucoup d’incompréhensions et des exigences, auxquelles il est difficile de  répondre. Malgré tout, je gage sur une conduite clairvoyante . On peut gager sur l’intelligence et la sagesse du peuple. Ce sera avec difficultés mais on y parviendra.»   

 Amor Bjaoui ,Sahet al ahzab du 25/08/2011. Traduction : Le milieu autorisé

_____________________________________________________ 

            MB

              Mouvement Baath   حركة البعث

          Othmen Bel Haj Amor

Mohamed Laech

Hassene Kassar , membre du comité exécutif du mouvement Baâth

«Une intervenante (dans le public): J’ai une question à poser à monsieur Hassène Kasser du mouvement Baâth. Pour quelle raison le mouvement Baâth tient à proposer une expérience qui a échoué avec fracas avec des régimes dictatoriaux?

Le journaliste animateur de l’émission, Mekki Hilel : Vous voulez dire l’Irak et la Syrie?

 L’Intervenante (reprend) : Ils ont trouvé de l’inspiration et trouvent encore, à réprimer leurs populations, tel est le cas, et en ce moment en Syrie?

 Le journaliste : Allez-y ,monsieur Hassene! 

 Hassene Kassar : Poser le problème sous cette forme de la part d’une adhérente à un parti …

 Le journaliste : Elle a le droit de poser la question.

 Hassene Kassar : C’est vrai , mais avec mon respect ma chère sœur, il vous manque la connaissance de l’expérience du Baâth et il y a la non lecture de l’histoire du Baâth. Cela veut dire quoi? Lorsque vous me posez la question …

 Le journaliste : On ne va pas revenir à l’histoire lointaine, l’histoire récente nous montre l’expérience de Saddam et de Hafed Assad, des expériences sanguinaires .

 Hassene Kassar : On va revenir  sur Saddam , mais la sœur , a posé en même temps le problème de la Syrie et de l’Irak et elle a insisté sur la Syrie. Vous savez ma très chère sœur, que le mouvement Baâth tunisien n’a aucune relation , ni dans la pensée ni dans l’organisation avec le régime syrien. Un différence totale .

Le journaliste : Donc avec l’ancien régime Irakien ?

 Hassene Kassar : J’y arrive .

L’intervenante : Idéologique .

Hassene Kassar : J’y arrive ! Que Dieu vous préserve. Ce n’est pas tout à fait la même chose . Une différence totale.  Il faut revenir aux Bâathistes en Tunisie . Ils se sont différenciés du Parti Baâth en Syrie et l’ont considéré comme un coup d’État, entre guillemets, contre le Parti Baâth arabe socialiste. Donc, nous n’avons aucune relation .

Le journaliste : Cela signifie que votre référence n’est ni Assad ni Saddam

Hassene Kassar : Depuis le démarrage des évènements en Syrie ont a émis 6 motions. La première , on l’a commencée, en conseillant le pouvoir en Syrie de se délaisser de la  répression , qu’il ouvre le dialogue …

Le journaliste : Les motions peuvent être embellies au mieux , mais l’expérience du parti Baâth en Irak, en Syrie est attachée à une mémoire néfaste .

 Hassene Kassar : Malheureusement , nous n’avons ni de télés ni de radios, ni de journaux en considération qu’on soit un parti de militants.

Le journaliste  : Vous avez la tribune pour dire tout ce que vous voulez dire .

Hassene Kassar : Nous n’avons pas tous ces moyens et nous vous remercions pour nous avoir invités, alors que depuis des mois , nous n’apparaissons à aucune télé . Moi, personnellement, j’ai été invité pendant les deux premières semaines en tant que professeur universitaire. Ensuite après les deux premières semaines…

 Le journaliste : Comment est la démocratisation du Baâth ?

Hassene Kassar : Nous , Baâth , en Tunisie , très cher frère , qui existe depuis les années cinquante, les Baâthistes ,  étaient parmi les premières victimes du pouvoir en Tunisie. On a le camarade Sadak Abidi , aujourd’hui il a quatre vingt  ans. Il  a été jugé en 58 pour son appartenance à Baâth.  Dans les années soixante, des Baâthistes étaient arrêtés en 62 , 63 , 65. Les Baâthistes étaient jugés en 68. Les Baâthistes étaient pourchassés en Tunisie pendant des années.

 Le journaliste  : Aujourd’hui ! Aujourd’hui !

 Hassene Kassar : Aujourd’hui, c’est la même chose. Donc,  nous en tant que Baâthistes, nous étions avec tous nos camarades et copains du mouvement démocratique soit au niveau des syndicats, on étaient côte-à-côte., soit  au niveau des premiers rangs de la révolution tunisienne. On était depuis le départ  de la première manifestation à Sidi Bouzid. Jusqu’au dernier jour de la révolution tunisienne, nous étions présents aux premiers rangs avec nos camarades de toutes les forces progressistes et militantes en Tunisie. Donc, qu’est ce qu’on peut nous reprocher de plus que cela? Ajourd’hui, les Baâthistes, leurs sacrifices , je l’ai dit dans des tribunes, des presses avant . Mais aujourd’hui, les Baâthistes, on a des dizaines  dont l’âge est dans la cinquantaine. Mais le régime de Ben Ali , comme celui de Bourguiba au passé, qui était plus corrompu et plus dur vis-à-vis du Baâth.  Vous voulez que je vous termine ma réponse ? Vous devez lire l’Histoire du Baâth. » 

 Hassene Kassar, membre du comité exécutif du Mouvement Baâth . « Saaet hessab » (Émission de la BBC en collaboration avec  la Télévision nationale tunisienne 1), du 27/09/2011. Traduction : Le milieu autorisé.

__________________________________________________________ 

            MD

              Mouvement Biledi   حركة بلادي

          Kamel Louhichi

« La jeunesse rêve de devenir un jour dirigeante dans le domaine de la politique. Quand elle vient voir tous les partis, elle trouve que les mêmes personnes , ont vingt ans d’action.  Elles sont les mêmes à la tête des partis. Ce sont eux-mêmes qui critiquent les autres en disant qu’ils s’accaparent du pouvoir. Eux-mêmes font la même chose. C’est comme si nos partis étaient stériles . Ils n’enfantent plus de générations pour reprendre la direction . Même les têtes de listes , c’est pareil.  À la capitale , aux sièges, cela peut passer. Mais dans les régions ! Ils ont vingt ans ,et on les retrouve en  présidents de listes. Laissez la voie à votre jeunesse ! Qui va demain guider le pays ? C’est la jeunesse qui a fait la révolution et vous venez diriger la politique ? Que va dire le jeune : On m’a arraché des mains mon initiative ! Il reste inactif comme un spectateur .

Le deuxième problème est qu’il y a un comportement qui est indigne de l’action politique. Le jeune n’a plus la même vision. Le monde entier n’a plus la même vision du jeune tunisien qui a fait la révolution. Des comportements qui sont indignes d’une action politique de qualité, que cherche le jeune tunisien. C’est ainsi qu’il se trouve déçu. Des comportement d’un bon pour obtenir  une adhésion. Quel est le jeune qui entend ces choses là et qui est encouragé à faire de la politique ? »  

 Kamel Louhichi , « Bissiyassa » Nessma TV, Youtube ,sept 2011. Traduction :Le milieu autorisé.

_______________________________________________________

            MC

 Mouvement de la citoyenneté        حركة مواطنة

            Ameur Jeridi

« La logique de la citoyenneté est la logique du droit . Il y aura une boite qui va parler ,celle des bureaux de vote .Elle dira qui aura été choisi par le peuple et qui n’aura pas été choisi . Les gens voteront en connaissance de cause ,de l’histoire de chaque candidat qu’il ait fait partie du RCD ou non ! »  

Déclaration à Sehet El ahzeb le 09/08/2011 .Traduction : le milieu autorisé. ________________________________________________________________

MCJ

Mouvement de la citoyenneté et de la justice

   حركة المواطنة والعدالة

          Jamel Tlili

« On construira la Tunisie avec les acquis de la modernité,à travers la société tunisienne, le renforcement des institutions de l’État , par un enseignement moderne , des métiers évolutifs  dans les domaines sociaux, médicaux et économiques. Il faut également améliorer, à travers la culture démocratique ,celle qui réfute la violence et croit à la cohabitation et au dialogue , etc.. »

Jamel Tlili , Tv nationale 1 "Question Réponse" du 09/09/2011. Traduction : le milieu autorisé.

Le mouvement fait partie du regroupement qui s’intitule "Al Kotb" et qui a décidé d’agir en commun sur la base d’actions communes sur des principes communs entre quelques partis et des indépendants.

Le sigle commun est :

Intervention de Sabeur Abidi  à la rencontre du PDM  (Je ne peux m’empêcher de penser à ça ) qui s’est déroulée cet été à Kélibia . __________________________________________________

MDD

          Mouvement de la démocratie et du développement  

      حركة الديمقراطية والتنمية

  Abderrahman Bahloul

____________________________________________ 

            M2R

       Mouvement de la deuxième république

         حركة الجمهورية الثانية

           Tarak Mekki  (décédé le 31 décembre 2012 à Hammamet)

vidéo "Youtube"


« Tarak Mekki  ( à une grand-mère) : Le 26/26 vous en avez entendu parler ?

Le père  ( à Tarak Mekki ) : Vous voulez que je vous le dise . Je vous parle . Moi , mes enfants sont en train de mourir de faim.

La maman : Je vous le jure ! Quatre enfants !

Tarak Mekki (au père)  : Venez , je vais vous parler . Venez à côté de moi. Pour vous , tellement j’étais écoeuré que j’ai pris 3 ans.

Le père : Et nous,  pour vous, on va bouger jusqu’à la mort . Est-ce que ça vous va ? Je suis au courant de tout .

Tarak Mekki : Ecoutez moi !

Le père : Je vous jure que mes enfants crèvent de faim .

Tarak Mekki : Si vous parlez et que vous êtes en colère…Combien de familles ,il y a ici ?

La grand-mère : Deux familles . Ici ,c’est moi et le foyer de mon fils .

La mère : Regardez sur quoi on dort et regardez comme la maison va s’écrouler sur nous …Le jour de la pluie c’est comme si je suis dehors . Je ne suis pas assise dans une pièce comme les gens .

Tarak Mekki : Venez , je vais vous parler .

(Un silence)

Le père : 4 enfants et je ne fais pas entrer une botte de blettes à la maison ? Si c’était vos enfants , vous auriez fait un scandale . Je vous parle en toute franchise .

Tarak Mekki : Comment vous vivez alors ?

Le père : Où je vis ? Chômeur !

La mère : Je vous jure qu’on est comme ça .

Tarak Mekki : Asseyez vous , avec moi ! Comment vous vivez ? Expliquez moi comment vous amenez à manger ?

Le père : Je ruse .

La mère : Je suis sa femme . Je frappe aux portes pour les faire manger (en désignant les enfants) . Je vous jure. Ils me donnent une cuillère de tomate, un peu de semoule, pour faire manger mes enfants. Maintenant je suis bloquée. Celle à qui je demande , je lui demande de lui laver le linge ,elle me répond : "On a des femmes qui le font déjà" . Je vous jure qu’on crève de faim. Jamais je ne l’ai dit au Motmad ( le représentant local du préfet ) .

Le père : Je vous le dis en toute franchise .

Tarak Mekki : Dieu tout puissant , je demande votre pardon !  Dites-moi franchement, jamais le 26/26 n’est arrivé ici ?

La maman : je vous jure ,rien ! Ils ne viennent pas me voir . Il savent. Les conseillères sont venues . Quand je vais le voir , il me ferme la porte au nez et il me dit : Il n’y pas de rencontre ! »

Tarak Mekki en viste à Gâfour ,vidéo tournée par un de ses collaborateurs  l’accompagnant . Traduction : Le milieu autorisé .

________________________________________________________

MDD

              Mouvement de la dignité et du développement

            حركة الكرامة والتنمية

Abdelwaheb Yahyaoui

Abdelwahed Yahyaoui

Sur "Tunisipresse"

« Nous sommes pour un régime parlementaire  avec toutes les tendances. Le président de la république doit être élu au suffrage , par le peuple. Les députés doivent, évidemment ,être élus par le peuple. Du parlement, doit naitre le gouvernement sur le fondement de la majorité parlementaire. La constitution doit déterminer avec précision la fonction de tout organe de l’appareil de l’exécutif dans l’État. Si nous avons deux têtes au niveau de l’autorité de l’exécutif, pour des fonctionnalités différentes, il est indispensable qu’on ait, soit une haute cour, soit une assemblée constitutionnelle. Dans l’éventualité où il y a un empiètement des intérêts d’une partie sur une autre, on doit recourir à la justice, en considération qu’elle garantit toute vie politique véritable . »

 Abdelwahed  yahyaoui , Sahet al ahzab, du 11/08/2011. Traduction : Le milieu autorisé

____________________________________________________

            MRJS  

   Mouvement de la réforme et de la justice sociale

        حركة الاصلاح و العدالة الاجتماعية

       Mustapha Bedri

Mustapha Badri

Article au journal "Echourouk

«En ce qui concerne le programme social, que tous réclament, il est celui de la couverture sociale, de la santé pour tous, de la fourniture des moyens d’existence pour tous, tels la route, l’eau potable, causes (sic) pour une vie digne, mais aussi la fourniture d’emplois ainsi de suite . Mais en ce qui concerne le projet économique, le projet économique que nous soutenons est celui qui rompt avec l’économie actuelle. Il faut que ce soit une économie différente de celle du passé qui est une économie de consommation. Nous voulons pour notre pays une économie de production. L’économie productive se caractérise et se distingue par les qualités de l’économie progressive qui crée des emplois et qui crée, d’une certaine manière, du confort de l’opulence. C’est vers quoi nous tendons et nous espérons pouvoir réaliser comme cela existe dans les pays avancés économiquement. » 

 Mustapha Badri,  Radio Tataouine, 25/07/2011.Traduction: Le Milieu autorisé

_______________________________________________________

            MTN

              Mouvement de la Tunisie nouvelle  

   حركة تونس الجديدة

       Mustapha Masmoudi  (Décédé le 26 septembre 2013 suite à une maladie)

Article au journal "Le temps"

« Les conditions de la réussite , est qu’on puisse dégager une majorité basée sur un équilibre ,sur la sagesse, sur le sens la responsabilité pour construire un État moderne dans le contexte actuel. Je crois que si cette majorité devient possible et que cet accord existe, et qu’existe le sentiment du sens du centre, car nous sommes un pays médian au cœur de la méditerranée on croit au centre .On croit à l’équilibre .On croit que la Tunisie ne peut être gouvernée que par le centre .C’est le fondement de la réussite. Ce sont nos habitudes et nos valeurs. Ce sont les points de départs de toutes les réussites si Dieu le veut.»   

 Mustpha Masmoudi , "Sine Jime", Tv Nationale du  29/09/2011. Traduction :Le milieu autorisé .

_______________________________________________________

            MV

              Mouvement de la vertu   حركة الفضيلة

         Ramzi Khelifi

« Nous savons que l’entrée de l’argent en politique dénature le climat. Les hommes d’affaires honorables, je les salue . Celui qui participe à la vie politique avec un million ,deux ou de dix , c’est raisonnable et acceptable . Mais celui qui règle des centaines de milliers de dinars pour financer des partis politiques particuliers (interrompu dans sa phrase)…Je parle d’un parti, particulièrement , chez qui s’amassent des millions , une fortune . Je le dis et j’assume l’entière responsabilité de mes paroles. Ce parti avec des sommes douteuses et qui nous fait des campagnes de publicité énormes et nous savons ce que c’est qu’une campagne de publicité .Elle coûte des milliards de millimes . Des panneaux , des radios, des télés . Vous ouvrez un journal ,vous trouvez la moitié d’une page, sur les bus .Nous nous demandons : D’où vient tout cet argent ? Pourquoi cet argent ? Est-il au service de la vie politique  nationale tunisienne ? Est-ce que ce parti sera un jour indépendant ,s’il parvient au pouvoir ? Ou bien, il prendra des mesures politiques pour celui qui le finance ?

Je veux profiter de l’occasion que je sois dans les médias pour lancer un appel .La télévision nous est interdite sauf dans des programmes restreints réservés aux élections. L’argent politique , nous en avons parlé. C’est en effet une affaire grave . Il y a un second danger qui est plus grand et qui fait son entrée . Cela concerne le financement des partis de l’étranger. Nous avons tous entendu qu’il y a des sommes qui parviennent de l’étranger . Nous ne savons si cette affaire est vraie ou non. Comme l’a dit notre frère , faisons pour préciser cela. C’est l’occasion d’inviter les banques tunisiennes qui reçoivent des financements douteux qui sont destinés à des particuliers ou à des personnes morales , des associations ,ou des partis de mettre les mesures légales en pratique…Nous n’avons pas les moyens financiers nécessaires . Nous avons besoin d’investissements étrangers mais cela doit être suivant les conditions de la Tunisie et non ceux de l’étranger .Malheureusement , les étrangers arrivent et nous leur donnons  des privilèges fiscaux et autres et les enfants de ce pays ,on leur ferme la porte et on ne leur accorde pas les mêmes avantages. »      

Ramzi Khlifi  , Sahat El Ahzab , le 04/08/2011. Traduction :Le milieu autorisé.

________________________________________________________

      

MUP

           Mouvement de l’unité populaire

     حركة الوحدة الشعبية

Brahim Hayder

Adel Kadri

« Franchement, je m’attendais à la révolution en Tunisie. Le verre était plein depuis des années.Tout le monde attendait la goutte qui allait faire déborder tout le verre. La Tunisie a vécu un recul à tous les niveaux et dans tous les domaines. Elle a vécu une régression honteuse sur le plan politique et au niveau du comportement public .Il est apparu de la répression continue du peuple .Mais ce qui me désole aujourd’hui,  est que ceux qui conduisent la révolution n’appartiennent à aucune révolution. »

Ahmed Ben Salah ,Président et fondateur du  « Mouvement de l’union populaire »  au journal : Chark El awsat , 18 avril 2011. Traduction :Le milieu autorisé

 _______________________________________________________

            MDER

 Mouvement démocratique d’édification et de réforme 

           الحركة الديمقراطية للإصلاح والبناء

          Emna Mansour Karoui

  «  En ce qui concerne le gouvernement c’est une histoire familiale . Cela a toujours été ainsi pour les gouvernements et cela n’a pas changé . En ce qui concerne le Haut Conseil pour concrétiser les buts de la révolution , on n’a pas vu la concrétisation . On a vu un Conseil qui court après les partis et tape à leurs portes . Avec tous mes respects pour les personnes.»

Emna Mansour Karoui , , Sahet El ahzeb du 19/07/2011 . Traduction : le milieu autorisé.

_____________________________________________________

            MDS  

  Mouvement des démocrates socialistes

            حركة الديمقراطيين الاشتراكيين

        Ahmed Khaskhousi

______________________________________________________

            MJTL

              Mouvement des jeunes Tunisiens libres

            حركة شباب تونس الاحرار

           Sahbi Mokhtari

 

« Au nom de Dieu miséricordieux et créateur ! Notre parti est composé par des gens dont l’âge ne dépasse pas les 40 ans . Ce groupe militait dans les universités de façon publique . Certains avaient été emprisonnés d’autres étaient exposés à la torture et d’autres à la résidence surveillée . Nous militions aussi de façon secrète à travers internet ,Facebook. 74,6% des Tunisiens ont moins de 35 ans .La société tunisienne est une société jeune . C’est cette société qui a fait tomber cette dictature qui nous était dessus, un peu plus d’un quart de siècle . Cette jeunesse est capable d’accomplir la transition démocratique et de prendre confiance en soi . »

Sahbi Mokhtari , Sahet Al Ahzab , le 23/07/2011 .Traduction :Le milieu autorisé.

 __________________________________________________________

            MPD  

  Mouvement des patriotes démocrates            حركة الوطنيين الديمُقراطيين

        Chokri Belaïd  

(Sauvagement assassiné par balles en quittant son domicile dans la banlieue de Tunis, le mercredi 6 février 2013)

« Qui a présenté ,à cette révolution,  un programme de transition différent de celui de la gauche ? Elle est celle qui a présenté un programme de transition . Elle a parlé d’un gouvernement de transition, d’une Assemblée constituante, d’outils politiques de transition, du démantèlement du RCD ,de la régulation des autorités publiques. Ce langage a été tenu par la gauche , par le front du 14 janvier , par le Mouvement des nationalistes démocrates, par le Parti du travail communiste tunisien, par le Parti démocratique du travail . Des intellectuels indépendants, avec une référence de gauche , l’ont dit.  Aujourd’hui, il n’y a pas que cela. Il est réclamé à la gauche et nous en faisons partie, à cette gauche , une grande force , d’une grande valeur politique et morale dans le pays… Les valeurs modernes dans le pays, ont été amenées par la gauche. Les valeurs de la modernité, du progrès, et des droits de l’Homme, sont des valeurs de la gauche qui a sacrifié la fleur de sa jeunesse dans les prison et en exil. Maintenant on est amené à présenter des programmes et des solutions pour notre peuple. On va présenter des programmes en matière d’emploi , sur le tourisme sur l’industrie et en agriculture. On va présenter notre représentation de l’éducation. On fera le lien entre l’éducation et la production. Notre représentation de l’opération de la productivité . C’est ainsi , que  nous sommes un  grand courant »

Chokri Belaïd , Mosaïque Fm,  le 14/03/2011. Traduction : Le milieu autorisé .

____________________________________________________ 

            MUL

              Mouvement des unionistes libres    حركة الوحدويين الاحرار

         Béchir Bjaoui

 _________________________________________________________

            MP

              Mouvement du peuple  حركة الشعب

        Mohamed Brahmi 

Mohamed Brahmi

(Lâchement assassiné devant son domicile le 25 juillet 2013)

« Nous croyons encore au nationalisme arabe car c’est un engagement avec les causes des gens. L’arabité est une appartenance sociale et nous n’avons pas de choix dans l’appartenance. Vous êtes arabe ! Vous n’avez que le choix d’être arabe. Le nationalisme signifie l’engagement avec les causes des gens .la première de ces causes sont les Droits de l’homme. On ne peut pas spolier les Droits de l’homme au nom du nationalisme ,comme on ne peut pas spolier les Droits de l’homme au nom de l’Islam . Nous sommes un mouvement national et nous étions des victimes des systèmes de l’aliénation soit au nom du nationalisme ou au nom de l’Islam .Beaucoup ont gouverné au nom du nationalisme arabe ou au nom de l’Islam ,mais ils ne constituent pas des preuves contre l’arabité ou l’Islam . Ces organisations ont épousé une idée ,ont fait l’effort ,et on le dit franchement comme on l’a dit à plusieurs reprises, ont échoué et n’ont pas réalisé leurs promesses tenues devant leurs peuples . Elles ont échoué en démocratie car elles n’ont pas pris le chemin de la démocratie . L’expérience égyptienne par exemple, avait des révolutions de libération au temps des guerres froides , du temps des non alignés . Le sujet de la démocratie n’était pas posé avec l’insistance qu’on lui connait aujourd’hui. Le problème était la libération du colonialisme . Le problème de la justice sociale était posé avec vigueur …

En ce qui concerne la situation en Libye et nos chères familles en Libye , nous sommes une seule nation .Le peuple en Tunisie ,aussi bien qu’en Algérie , qu’en Libye ,qu’en Egypte est touché par cette affaire. Il faut revenir en arrière . La révolution avait surpris en Tunisie Les cercles du colonialisme voire les renseignements à l’échelle internationale , elle les a surpris tous . Ils croyaient qu’il s’agissait d’un incident de parcours ,qui allait s’arrêter  . Mais à moins de deux semaines, leCaire a été secoué à son tour et le régime Moubarak est tombé à moins d’un mois. Il y a eu un soulèvement arabe du Golfe jusqu’à l’océan . Le peuple arabe a réagi .Il est devenu dans un état révolutionnaire de qualité du  Bahrein au Yemen , jusqu’en Libye. La révolution libyenne avait démarré à l’image de la révolution tunisienne et égyptienne . Mais le colonialisme ,et j’y reviens encorre  , est intervenu cette fois-ci par le truchement de la NATO, au nom des Droits de l’Homme pour taper cette orientation révolutionnaire et ainsi salir ce mouvement populaire de libération qui aurait certainement modifié le visage de l’Histoire . Si la NATO n’était pas intervenue .on aurait vu les peuples de l’Egypte , de Tunisie et de Libye manifester dans la rue et réclamer l’unité arabe. »

Mohamed Brahmi , Sahet Alhazab , le 23/08/2011 .Traduction :Le milieu autorisé .

________________________________________________

MPUP

     Mouvement du peuple unioniste progressiste 

     حركة الشعب الوحدوية التقدمية

Khaled Krichi

 ___________________________________________________________

            ENNAHDA           

 Mouvement Ennahda            حركة النهضة

Rached Ghannouchi 

« L’Islam n’est pas spécifique au Mouvement Ennahda .La Tunisie est un pays musulman . Mais ce qui est arrivé en Tunisie ,est que Bourguiba avait jeté le trouble sur les musulmans . Il est arrivé à fermer la mosquée Zitouna alors que c’est une institution culturelle historique en Tunisie. On peut dire qu’elle est la gardienne de la vocation tunisienne. Il a fermé la mosquée et a mis la Tunisie sur la voie de l’occidentalisation . Il a voulu faire de nous une partie de l’occident , sans en tirer partie des bonnes choses de l’occident telle la démocratie. Il s’est dit qu’il faut bousculer la religion comme les Français avait bousculé la religion catholique pendant leur révolution . l’essentiel ,est qu’il est arrivé à lever le verre au mois de Ramadan en 1962 , en disant au peuple: «Mangez  pour vaincre votre ennemi!. Vous ne pouvez progresser  et régler les problèmes économiques que si vous vous débarrassez de l’Islam » . Il est arrivé à se moquer du Coran ,de la Sunna et des miracles des prophètes ,le bâton de Moïse,  par exemple . Tout ceci est arrivé . Le mouvement musulman est né pourquoi donc ? Pour revenir sur la considération de l’Islam ,le défendre . Car l’Islam a fait l’objet d’une attaque. Mais aujourd’hui ,nous pensons que la société tunisienne est arrivée à un seuil de religiosité raisonnable .les mosquées sont pleines . Donc ,on ne considère pas que l’Islam nous est spécifique tout  particulièrement. L’Islam est devenu une culture . Et nous, lorsqu’on fait une demande c’est au titre de parti politique. On ne demande pas aux Tunisiens d’être des pratiquants. On demande que l’Islam soit traduit dans des programmes politiques, économiques et sociaux et qu’il ne demeure pas juste de la prière et de la prosternation devant Dieu.»

Rached Ghannouchi,  interview  réalisée  par  Yassine Ayari.Traduction : le milieu autorisé.

 _____________________________________________________________

            ETTAJDID

              Mouvement Ettajdid            حركة التجديد

         Ahmed Brahim 

Le mouvement fait partie du regroupement qui s’intitule "Al Kotb" et qui a décidé d’agir en commun sur la base d’actions communes sur des principes communs entre quelques partis et des indépendants.

Le sigle commun est :

« Le peuple Tunisien n’a pas de complexe en ce qui concerne son appartenance arabe et son appartenance musulmane. Il vît cette appartenance avec bon accueil , avec une conscience tranquille et avec attachement à ce patrimoine spirituel illuminé par la civilisation arabo-musulmane .Il n’a de leçon à recevoir de personne à ce sujet. Nul ne peut s’auto-désigner en représentant de la conscience des Tunisiens . »

Ahmed  Brahim ,discours à  la rencontre du PDM à Kelibia,  le samedi 2 juillet 2011. Traduction : Le milieu autorisé

  __________________________________________________________

            MNJD

              Mouvement national pour la justice et le développement

            الحركة الوطنية للعدالة و التنمية

           Mourad Rouissi

« Tous les partis aujourd’hui réclament de la transparence . Nous voulons que notre pays soit dans la transparence mais quel est le chemin pour obtenir cette demande ? En ce qui concerne Le mouvement pour la Justice nationale et le développement , il estime que pour que celle-ci soit réalisable ,elle ne le peut pas à travers des comités de surveillance. Peut-être même qu’au sein du comité il y a des personnes qui seront surveillés par ces comités  .

La réalisation de la transparence se fait par l’évaluation d’une demande et d’un droit perdu dans notre pays . C’est le droit de la facilitation d’accès à l’information .Les pays qui ont une profondeur démocratique et une grande Histoire de ce côté-là  ,travaillent dans ce sens . Vous en tant que gens des médias ,des fois , vous restez abandonnés devant les administrations et vous exploitez vos relations personnelles pour obtenir une information .Que peut-on dire du citoyen Tunisien ? Les statistiques , les chiffres , la démographie , les informations sur l’économie , sur la société , à propos de la santé , de l’enseignement . On n’a aucun chiffre ! Peut-être quelques chiffres . De la poudre aux yeux . Qui sont même douteux. Je donne juste un exemple : Hier ,au cours d’une assemblée, j’ai discuté avec un directeur régional des affaires sociales à Mannouba  sur les préoccupations de la localité et des citoyens . Savez vous qui peut être considéré comme citoyen pauvre dans notre pays ? C’est celui qui perçoit un revenu annuel de 400 dinars ( équivalent de 230 euros) . Est-ce que les citoyens le savent ? Imaginez que le citoyen Tunisien  ne peut être considéré de «pauvre» que lorsqu’il ne peut que consommer, et  seulement , une baguette de pain et un paquet de lait par jour . On l’appelle : « un  pauvre » . C’est ça la pauvreté ? Quand vous dites « chômage » qu’est ce l’identification du chômage ? Quand ont eu lieu ces recherches ? Quand le journal Le Monde (1) avait écrit qu’une tonne et demi ou deux tonnes ont été volées du Budget du pays et qu’ensuite  le trésorier de la Banque centrale est sorti , disant : « non ! Rien n’a été volé » , qui doit –on croire ? Est-ce qu’il a donné l’information sur le combien il garde ,qui puisse nous permettre de vérifier s’il dit la vérité ? Qu’est ce qui est resté et qu’est ce qui a été pris ? Il y a une affaire qui n’est pas accessible au citoyen ! » 

 Mourad Rouissi , Mosaïque Fm , 17/05/2011. Traduction : Le milieu autorisé.

__________________________________________________________ 

            MCP

              Mouvement pour la culture et de la pluralité

            حركة الثقافة و التنوع

          Ali Abidi

« J’ai entendu même quelques confrères metteurs en scène après la révolution parler . Des metteurs en scène connus et d’une qualité supérieure.  Ils disent que l’artiste ,le poète ou le romancier ne doivent pas faire de la politique .Vous me comprenez ? Ceci est faux! Pourquoi ? parce que l’artiste ou le romancier est avant tout un citoyen . Le poète ,le romancier et le cinéaste sont comme tous les citoyens , un citoyen . Il appartient à une société. Il a  un métier et son métier est la production , la création dans le domaine de la pensée , de la littérature et tout . Donc ,il est citoyen et travailleur . C’est un travail . Ainsi donc , moi ,metteur en scène citoyen , j’ai exercé mon droit en tant que citoyen en créant avec un groupe de jeunes un parti . Cela ne veut pas dire que par la force ,tu dois appartenir . L’autre , mon confrère qui a dit qu’il ne faut pas que les artistes et les cinéastes fassent de la politique , il est libre . Pour qu’il choisisse sa liberté pour fructifier sa liberté . Lui , en tant que citoyen ,a décidé choisi de ne pas appartenir à des partis politiques ou de ne pas appartenir . Moi , en tant que citoyen , metteur en scène , citoyen avant tout , comme Sgaier Ouled Ahmed ,poète , citoyen . Et il n’y a pas de séparation entre la citoyenneté , et entre la littérature,l’art ou l’expression . L’ancienne conception bourgeoise rétrograde , la conception exploitante , la conception capitaliste , la conception partisane , c’est elle qui a provoqué la rupture et la cassure entre la création et la société . La création est un métier . C’est un travail.

Question du journaliste animateur : Boubaker Ben Amor:

Il me semble que vous n’êtes pas nouveau  dans le domaine politique?

 Réponse Ali Abidi :

J’étais présent en tant que metteur en scène . Beaucoup de gens me considèrent comme un polémiste. Toujours ma photo était ainsi: Ali Labidi n’est pas content ! Toujours, il critique toujours ,il a un point de vue différent etc.  Je suis apparu ainsi .  Les gens m’ont connu ainsi , c’est vrai . En effet je ne suis pas étranger à la politique .

Boubaker Ben Amor: Vous étiez actif dans le Rassemblement ?

Réponse Ali Abidi :

J’étais dans le Rassemblement Destourien Démocratique ,mais j’étais toujours dans le Rassemblement démocratique , dans mes écrits , dans mes déclarations, j’exprimais la pensée marxiste. J’ai démissionné du RCD et voilà  (il montre un journal ).

Boubaker Ben Amor: Quand ?

Réponse Ali Abidi : 3 jours après la révolution .

Attendez , je vais vous dire quand ?

(On entend des rires )

Non non ! attendez , ceci ne fait pas rire .

Boubaker Ben Amor:J’aurais souhaité que ce soit avant le 14 janvier .

Réponse Ali Abidi: Ça c’est votre souhait . Laissez moi le mien .

Regardez ! Je me suis retiré du RCD . J’appartiens encore au marxisme . Je reviens sur plusieurs journaux . Je déclarais souvent que je suis marxiste que j’enseigne avec le marxisme . C’est-à-dire on me connait sur ça . Toujours on le disait . Peut-être que j’étais un cas irritant . Dans certains milieux , on m’appelait le polémiste.   Mais en réalité , j’étais marxiste . Vous avez compris ?  »     

Ali Abidi à Sahat El Ahzab  le 25/08/2011, Traduction : Le milieu autorisé.

 _________________________________________________________

            MPDD

              Mouvement pour la dignité et de la démocratie

            حركة ااكرامة و الديمقراطية

         Mohamed Ghammadh

Intervention avant le report de la date des élections pour l’Assemblée constituante qui était prévue le 24 juillet 2011 :

« On n’a aucune raison de faire une Assemblée constituante. Ils auraient pu faire une constitution. Il y aurait pu y avoir différentes propositions du genre: Premier article, vous avez 1 , 2 ou 3 propositions. Un référendum populaire. Le peuple entier participe. Il émet son avis sur le sujet et on passe directement aux élections présidentielles et parlementaires. Le pays démarre. Le pays ne peut plus supporter la désorganisation qui existe maintenant. Nous ne sommes pas prêts à l’aventure d’une Assemblée constituante. Demain encore, on va attendre qu’elle nous fasse une loi. Des modifications de la constitution de 1959, demande trois heures et on la présente au peuple tunisien. Ce n’est pas des mois qu’il faut.Nous avons des programmes. Même si notre parti est récent, j’ai commencé à travailler sur ces programmes depuis décembre 87. Et «les zones libres», suivant le sens répandu, j’ai fourni l’idée à Dubaï et aux Emirates, et maintenant, ils savent ce que cela veut dire «les zones libres. On peut sauver l’économie de notre pays et on éradique le chômage en moins de dix ans. Et on devient importateur de main d’œuvre de l’étranger. Même le salaire minimum commence à cinq cent euros dans les zones libres L’équivalent d’un million. On relève nos régions du centre. Quand j’avais proposé le micro crédit participatif avec des petits crédits, au bout de dix ans, vous pouvez créer des zones de travail dans le pays sans que l’État n’intervienne … » 

Mohamed Ghammadh, Mosaique FM, du 16/05/2011. Traduction : Le milieu autorisé

_______________________________________________________________

            MPT

              Mouvement progressiste tunisien الحركة التقدمية التونسية

          Mustapha Touati 

« Les assurances de stabilité dans le pays sont nombreuses. Les mettre en œuvre n’est pas une tâche facile. Peut-être que la première de ces assurances consiste à ce que cessent certaines parties politiques, à faire de la surenchère publique et secrète, renoncent à ce qu’elles adhèrent pour des raisons et des calculs politiques étroits . Deuxièmement ,le gouvernement doit agir en tant que gouvernement provisoire et doit se préoccuper des biens des gens, de protéger l’emploi , de surveiller les prix qui flambent. Ils sont à un tel point  où , je ne parle même pas des pauvres , car la majorité des Tunisiens sont devenus aujourd’hui des pauvres .On ne peut même plus se payer des légumes .Quand à la viande , elle est devenue hors de portée du quotidien. Le poisson fait partie des  beaux souvenirs d’enfance . Cette situation ne contribue pas à la stabilité . Les gens se sont révoltés pour leur dignité et voilà qu’ils subissent de front des humiliations ininterrompues. La pauvreté ne cesse de les menacer . Ils voient les manquements .Ils voient comment des gens les exploitent . Il n’y a plus , qu’une seule bande qui les exploite . Le Tunisien va chez le marchand de légume ,il se fait exploiter , il va au café, il se fait exploiter par le patron . Dans chaque endroit , on l’exploite  . Ceci, n’aide pas à la stabilité . Des amas de détritus sont partout . Des odeurs qui attrapent à la gorge . Des moustiques irréductibles . Cela n’aide pas à la tranquillité des gens et ne contribue pas à la stabilité . »

Mustapha Touati ,Tv nationale ,"1 Question Réponse" du 08/09/2011. Traduction : le milieu autorisé.

_________________________________________________________________ 

            MRT

              Mouvement réformateur tunisien الحركة الإصلاحية التونسية

         Omar S’habou 

« J’étais de ceux qui comptaient sur le référendum ,suivant le code électoral ,en cette période de transition . Seul le référendum ,peut amener la légalité .Une légalité absolue et incontestable .Parce que l’autorité de l’exécutif ,qui a entrepris ce projet ,elle est issue d’un consensus national. Ce n’est pas de la légalité populaire. C’est une lecture consensuelle de la situation . De même en ce qui concerne le Haut Conseil pour la réalisation des objectifs des la révolution. C’est une lecture consensuelle de la situation . En fin de compte c’est la sagesse du peuple tunisien qui a toléré la situation . Ce n’est pas de la légalité ! Qu’est ce qui a été produit de cette situation ? Sur la loi électorale , il n’ y avait pas eu un consensus . En ce qui concerne l’Article 15 ainsi que l’Article 16. Ce qui veut dire que la seule solution, avec une légalité absolue ,est le référendum .Maintenant les choses ont pris un sens autrement et nous devons faire avec la réalité . »  

Omar S’Habou  ,Midi Show ,Mosaïque FM  ,le 21/04/2011. Traduction :Le Milieu autorisé.  ___________________________________________________________

            MTAM 

  Mouvement tunisien de l’action maghrébine 

          الحركة التونسية للعمل المغاربي

        Mohamed Ennouri 

« On a vu que les relations inter pays obéit, dans leurs formes et dans leurs contenus , à la domination et à l’exploitation . C’est ce que révèle la lutte des intérêts. Ce qui signifie pour nous la Tunisie , en tant que petit pays ,qu’il ne va pas vivre entièrement et éternellement une vie stable. La stabilité que notre pays a vécu ces dernières décennies,  demeure une cible et reste exposé au danger si nous ne créons pas une toile de liens complémentaires, essentiellement avec nos voisins . Il faut que la Tunisie s’illumine dans un autre groupe afin d’avoir la force nécessaire et qu’elle puisse défendre ses intérêts . Ce groupe doit être fort . Nous devons avoir des liens économiques et sociaux . Si nous regardons les pays qui nous entourent , il y a l’Union Européenne qui  se constitue de plusieurs États , l’Union Soviétique et il y a  les pays qui ont un grand nombre d’habitants et qui ont des liens solides à leurs propres niveaux. Nous nous sommes dit quels sont les moyens qui nous permettent de devenir un État fort avec des liens complémentaires ? Nous avons vu qu’il y a une négligence au niveau du Maghreb ,des pays arabes et des pays africains. Nous avons construit notre mouvement en faisant appel à la construction du grand Maghreb. Dans quel intérêt cette union ? Elle est sur le plan économique. Le marché sera plus grand pour les producteurs tunisiens et deuxièmement, il y aura une union culturelle, mise à part la civilisation qui nous rassemble. Il figureront des relations en toiles par des associations de la société civile . »  

Mohamed Ennouri, Radio Tataouine 22/08/2011.Traduction : Le milieu autorisé.

 __________________________________________________________

            PA

              Parti Alwatan            حزب الوطن

            Mohamed Jegham 

Ahmed Bouajila , porte parole

« Je dis que cet homme (Mohamed Jegham) a participé et à mon avis ,il a réussi. J’ai l’honneur et le Parti « Elwatan a l’honneur à ce que monsieur Mohamed Jegham soit notre meneur durant cette période historique . le parti Elwatan n’est pas le prolongement du RCD ni dans son intention ,ni dans sa pensée , ni dans sa culture .Nous tendons aujourd’hui à participer avec d’autres partis sur la place politique et dans le spectacle politique.»

Ahmed Bouajila, Sahet Al Ahzab ,le 11/08/2011. Traduction : Le milieu autorisé. 

Le 17 août dernier , Le parti Alwaten ,  s’est mis d’accord avec d’autres chefs de partis issus de l’anciens RCD ,de faire  liste commune à la prochaine élection de l’Assemblée constituante .

 les autres partis sont :

 -Parti de l’avenir حزب المستقبل  Sahbi Basly

 -Parti de l’initiative            حزب المبادرة  Kamel Morjane

 -Parti réformiste destourien           الحزب الإصلاحي الدستوري            Mohamed Ben Saad

  ___________________________________________________________

            PCOT   

  Parti communiste des ouvriers de Tunisie حزب العمال الشيوعي التونسي

       Hamma Hammami  

« Le pays n’a pas les moyens .Il y a une solution que d’autres pays avaient su trouver. On a une dette extérieure . Au mois d’avril, la Tunisie doit payer 1120 milliards de millimes. L’Argentine et d’autres pays avaient trouvé des solutions avec des prêteurs qui consiste à geler les dettes pendant quatre ans . Ceci est une chose possible . Mr Mohamed Kamel Nabli , au lieu de faire l’effort pour proposer un moratoire sur  les dettes  il aurait fait gagner à la Tunisie 1120 milliards de millimes ,et affronter les problèmes urgents, non il s’est précipité pour dire aux autres , votre argent vous l’aurez . Ce qui était attendu était de rendre heureux le peuple Tunisien et non de faire plaisir à la chose .À ce sujet on avait une proposition .On a proposé un impôt supplémentaire sur les grandes fortunes. Au temps de Ben Ali ,il y a des gens qui se sont enrichis excessivement et avec des méthodes non légales .Certains avaient commis un crime .Ceux là vont être jugés . D’autres se sont débrouillés. Ils donnaient de l’argent à Ben Ali .Nous avons proposé l’impôt supplémentaire. En France ça existe. Un impôt supplémentaire sur les grandes fortunes et cela permet d’avoir de l’argent . Nous leur avons dit : «Faites vite et mettez la pression»,  pour ramener l’argent que Ben Ali a emporté et sa compagnie et pour que la Suisse ne vous dise pas que votre dossier est faible ou les Emirats vous répondent pas la même chose. Ben Ali en ce moment  a introduit un recours et il réclame des droits. Regardez , Slim Chiboub qui s’est réapproprié sa fortune (2) . »

Hamma Hammami ,Interview Radio Chems Binetna  Traduction : le milieu autorisé.

__________________________________________________________________

            PAGAD

              Parti d’avant-garde arabe démocratique

            حزب الطليعة العربي الديمقراطي

Khéreddine Souabni 

Ahmed Seddik porte parole

« Si on se rencontre ou qu’on ait la même source idéologique ou de pensée, cela ne veut pas forcément dire, que nous avons la même ligne politique. Cette situation ne concerne pas seulement les Baâthistes ou les nationalistes. Elle s’applique à peu près, à tous les courants. Ce que je dis , est que notre idéal , et on y a œuvré au mieux du possible pour entrer dans les élections de l’Assemblée constituante, est que la famille politique se réunisse — celle qui se trouve sur une ligne politique similaire avec des alliances et  des divergences — dans ces conditions, dans ce contexte de surabondance de partis politiques diversifiés dans certains cas et dans la situation de trouble que le citoyen a vécu .Malheureusement, nous n’avons pas réussi à le réaliser malgré tous nos efforts et nous n’étions pas les seuls à faire ce pas. D’autres ont tenté de le faire avec nous.   Il y avait des conditions objectives qui ont fait que ce soit autrement. Avec ceci , le Parti Taliâ a préféré ne pas entrer en solitaire dans ces élections démocratiques, avec des listes pour faire élire ses camarades sans les autres. La preuve est que nous entrons dans ces élections avec dix listes y compris celles qui sont à l’étranger . Nous avons tenu à participer et à collaborer avec celui qui partage notre vision politique. Je veux parler de nos camarades au Mouvement nationaliste et démocrate avec qui,  on a fait liste commune dans la capitale ,dans deux circonscriptions, et ensuite dans d’autres regroupements aux circonscriptions régionales dans lesquels il y a des indépendants et des militants régionaux. Mais, parler de ce qui va arriver après notre succès ou son contraire aux élections de l’Assemblée constituante — nous serons si Dieu le veut parmi les victorieux— ceci est laissé au moment opportun en fonction des programmes qui seront proposés , des fonctions et des défis.  »  

 Ahmed Seddik, « Saaet hessab » 29/09/2011.Traduction :Le milieu autrorisé

_____________________________________________________

PI 

Parti de l’Indépendance           حزب الإستقلال

Mohamed Lamine Kaouache

Mohamed Lamine
Kaouache

 ____________________________________________________________________

            PCT

              Parti de la culture et du travail            حزب الثقافة والعمل

           Hafnaoui Amaïria 

_

« Les assurances de la stabilité dans le pays ,viennent essentiellement des enfants du pays.  Premièrement ,il faut que la confiance reprenne entre le citoyen et les agents de la sécurité. En réalité, cette confiance a été secouée pendant les derniers évènements, dans la mesure où l’état critique par lequel nous passons actuellement ,ne contribue pas beaucoup pour sortir de cela , sauf si la préparation de l’appareil de sécurité est repris sur le fondement qu’il est au service du citoyen ,au service du pays et non au service d’un parti politique ,d’un président ou d’un leader . De même, le citoyen doit présenter ses respects à ceux qui veillent pour sa tranquillité. Autre point, il est nécessaire de rattraper la situation de ceux qui avaient subi des préjudices pendant les derniers évènements .Ceux dont les propriétés ont été brûlées ou perdues .Ceux qui sont devenus des martyrs. Ceux qui ont été blessés.  Il est indispensable de les soigner et de leur prodiguer des soins en toute urgence . Ces affaires là,  ne peuvent pas attendre longtemps . » 

 Hafnaoui Amaïria  ,Tv nationale 1 "Question Réponse" du 10/09/2011. Traduction le milieu autorisé.

_______________________________________________________________ 

 PDE

 Parti de la dignité et de l’égalité            حزب الكرامة والمساواة

      Riadh Amri

« Je rends hommage à la parole de Kaddafi , malgré tout ce qu’il a fait ,lorsqu’il avait dit : Qui êtes vous ? En effet ,je dis :Qui êtes vous ? La révolution tunisienne a démarré le 27 décembre (sic) jusqu’au 14 janvier. Elle s’est déplacée de Sidi Bouzid, de Thala, de Gasserine, de Kairouan pour envahir Tunis. Ces parachutés sont arrivés. On ne les connait pas. On n’en a jamais entendu parler. Et ils disent : Pardon, c’est la révolution ! Moi, je défie qui d’entre eux s’était mis debout sur l’avenue Habib Bourguiba ou qu’il ait crié contre Ben Ali : Dégage . Aucun d’eux ne faisant partie de la révolution .Ils sont venus et se sont imposés .Ils se sont choisis, entre quatre ou cinq partis de gauche, et ils ont pris le parti Ennahda et d’autres en disant : voilà on va représenter tous les partis . Notre parti existe depuis le 1er mars, avant la formation de la Haute commission . Pourquoi, ils ne nous ont pas appelés .Ce sont des gens qui ne représentent personne. Ils sont en train de nous imposer des lois. Je n’ai qu’un mot à leur dire : Je vous jure, je vous jure, si nous entrons dans l’Assemblée constituante, toutes vos lois on va les faire disparaitre et on ne laissera aucune trace de vous après le 23 octobre. »

Riadh Amri , Sahet Al Ahzeb , le 21/07/2011. Traduction : Le milieu autorisé

______________________________________________________________

            PDA

              Parti de la dignité et du travail         حزب الكرامة و العمل

           Mohamed Adel Hentati

 « Nous n’avons pas de référence idéologique dans notre parti. Nous avons une lecture réelle de la réalité du peuple tunisien ,du pays et de ses  ressources .Il n’y personne qui valorise ces ressources alors que nous trouvons le peuple tunisien dans des situations difficiles. C’est sur cette référence que nous avons fait notre parti, afin de mettre la dignité en tant que constituant fondamental du pays. Le travail et l’initiative feront que la Tunisie trouve sa place dans le monde . C’est notre programme ,sans référence à des idéologies . »

Mohamed Adel Hentati , Sahat El Ahzab , le 04/08/2011. Traduction :Le milieu autorisé.

__________________________________________________________________________

            PDJD

              Parti de la dignité pour la justice et le développement

                   حزب الكرامة من أجل العدالة والتنمية           

       Fakhr Ghodhban-Ben Salem 

_________________________________________________________________ 

            PFT

              Parti de la fidélité pour la Tunisie            حزب الوفاء لتونس

            Anouar Tahri 

« La révolution a été kidnappée aussi bien par le président en intérim, par le premier ministre que par la Haute commission . Ce sont des gens qui ont kidnappé la révolution . À l’origine , il n’ont rien à voir avec la révolution, mais ils sont devenus ses penseurs , ceux qui nous donnent des leçons sur la révolution alors que ceux qui l’avaient réalisé sont restés marginalisés comme hier. C’est la raison pour laquelle il y a des signaux qu’une révolution prochaine va arriver assez tôt , s’il n’y a pas de reprise en main du parcours. Un parcours qui valorise les régions ,qui valorise tous ceux qui avaient participé à la révolution  en les faisant participer aux décisions et non laisser quelques partis s’isoler pour ruser contre l’un d’entre eux tel "Ennahda". Ils lui attribuent les maux de la terre entière puis, ils lui courent après, lui demandant de les rejoindre. »

 Anouar Tahri,  Sahet AlAhzeb , le 29/07/2011. Traduction : Le milieu autorisé

___________________________________________________________________________

      

PGM  

             Parti de la gauche moderne                      حزب اليسار الحديث

Fayçal Zemni 

« Nous avons abandonné « La lutte des classes » . Nous ne croyons pas à la lutte des classes . Nous ne croyons pas à « La religion est l’opium du peuple ». La Gauche Moderne est un parti socialiste libéral . Il appartient à un mouvement de pensée internationale. Aujourd’hui ,il y a son équivalent , en Tunisie , en France ,au Liban et en Belgique. »

Fayçal Zemni ,Sahet Al Ahzab le 23/07/2011. Traduction :le milieu autorisé. 

______________________________________________________________________ 

            PJL

              Parti de la jeunesse libre     حزب الشباب الحر

       Faouzi Ben Jannet 

« Les questions importantes qui doivent être contenues dans la Constitution sont : Premièrement la fixation de la vocation arabo-musulmane. En pratique et en action . Puis, la démocratie dans son cadre ,en parole et en pratique. Et, je propose que le Procureur de la République soit élu (3) par la région où il se trouve. Ensuite ,la décentralisation, afin de distribuer le budget entre les régions sans contrainte et sans le retour à l’établissement central qu’est la capitale .Ensuite, la fixation de la durée de gouvernance pour deux tours .C’est-à-dire, cinq ans pour chaque tour. »

Faouzi Ben Jannet , Tv nationale 1 ,Question Réponse du 10/09/2011. Traduction le milieu autorisé.

______________________________________________________________________ 

            PJRL

              Parti de la jeunesse pour la révolution et la liberté               حزب الشباب للثورة والحرية

         Hamadi Gaâoud 

 ______________________________________________________________________

            PJL

              Parti de la justice et de la liberté            حزب العدالة والحرية

      Souheil Salhi 

Sahbi Ben Frej

 _____________________________________________________________________

            PJD

              Parti de la justice et du développement

            حزب العدل والتنمية

            Mohamed Salah Hedri 

« Il n’est un secret pour personne que notre parti a une assise musulmane. Notre référence est le savant et philosophe Abderrahmane Ibn Khouldoun. Il est connu que Abderrahmane Ibn Khouldoun est un sortant de la Zitouna. Il est un savant de l’Islam. Ainsi, nous considérons que la source principale de la loi pour l’État que nous voulons construire — une deuxième république— est le Coran et la Sunna. Ce qui est dans le Coran, nous devons le respecter même si nous considérons que la polygamie est un cas secondaire. Elle existe pour résoudre certains problèmes sociaux. Il ne s’agit pas d’un cas ordinaire où chacun, quand ça l’enchante, épouse deux ou trois femmes. Ce n’est pas de cela qu’il s’agit .Quand j’étais enfant, j’avais vécu cette période de la Tunisie où la polygamie existait. Ce fut déjà, un cas très rare. Je ne me souviens pas dans ma famille qu’il y avait de la polygamie,aussi bien chez mes ancêtres que dans le grand cercle familial. Cela n’existait pas malgré le fait que c’était toléré.  Je rappelle une dernière chose ,est que le seul pays arabe musulman dans le monde [à imaginer qu’il s’agit de la Tunisie mais cela n’a pas été dit], qui interdit la polygamie dans son droit positif ,qui est en opposition au droit divin . »   

 Mohamed Salah Hedri « Elkelma Likoum » (P3). Hannibal TV , le 11/10/2011.Traduction :Le milieu autorisé.

___________________________________________________________________

            PLD

              Parti de la liberté et du développement            حزب الحرية و التنمية

Badreddine Rebil  

Article dans la presse

 _________________________________________________________________________

            PLJD

              Parti de la liberté pour la justice et le développement

            حزب الحرية من أجل العدالة والتنمية

         Hatem Yahyaoui 

« Pour régler le problème du chômage, il faut une politique globale et programmée. En ce qui concerne la façon ,qui est appliquée en ce moment , nous émettons des critiques sur ce système de dépannage. C’est-à-dire, cette façon de faire persévérer l’état existant. Il faut une conception qui englobe toute l’économie nationale. Cette conception, doit revoir l’ensemble de l’économie , elle doit renforcer les entreprises. Mais il y a un principe auquel nous tenons, il est : la rémunération  équitable! Cela signifie que chaque individu a droit à une rétribution équivalente à la valeur de son travail. Économiquement ,ceci a une valeur. Car si vous donnez à un individu un Smig de deux cent dinars et que vous voulez qu’il soutienne  une économie, qu’il participe, qu’il s’inscrive, qu’il bouge, il n’en fera rien . Il ne bougera pas. Par contre, si vous lui donnez, disons quatre cent dinars, que nous avons évalués, à peu près, entre quatre cent et quatre cent soixante dinars, qu’est le Smig — après enquêtes auprès des hommes de l’économie dans le parti , bien que nous sachions que l’économie tunisienne actuellement  est entre le flux et le reflux , que mêmes les statistiques ne soient pas clairesà ce sujet —  avec ce pouvoir , il peut participer .Donc, la consommation se libère. Tout le circuit économique s’ouvre. »

Hatem Yahyaoui, "Mosaique FM" , le 15 juin 2011. Traduction: Le milieu autorisié. _____________________________________________________________

            PLP

              Parti de la lutte progressiste                  حزب النضال التقدمي

         Mohamed Lassoued 

« Il faut émettre une nouvelle constitution pour le pays. Il faut que ce soit de manière démocratique. Ce qui nous différencie des autres partis est que nous pensons que l’Etat doit être laïque. Qu’il faut séparer la religion de l’État. »  

Mohamed Lassoued  à  Radio Tataouine 04/09/2011. Traduction :Le milieu autorisé .  ___________________________________________________________________

            PM

              Parti de la modernité            حزب الحداثة

            Abderraouf Baâzaoui 

 ________________________________________________________________________

PNLJ

       Parti de la nation pour la liberté et la justice 

             حزب الأمة للحرية و العدالة

________________________________________________________________________

            PNCU

     Parti de la nation, culturel et unioniste            حزب الأمة الثقافي الوحدوي

          Mohamed Hamdi  

____________________________________________________________________________ 

            PRD

              Parti de la réforme et du développement

            حزب الإصلاح و التنمية

         Mohamed Koumani 

Habib Bouajila

 _________________________________________________________________________

            PRJL

              Parti de la rencontre de la jeunesse libre 

    حزب اللقاء الشبابي الحر

           Mohamed Ayari

« Si nous nous regardons qui a fait la révolution , on voit que ce sont les jeunes. Si nous regardons les morts pendant cette révolution , nous voyons que ce sont des jeunes . Avec tous mes respects pour tous les partis , il y au eu des dénigrements par les partis des jeunes . Nous avons fait un parti de jeunes et de qualité. La direction du parti et les constituants du parti sont des jeunes .Le plus âgé parmi eux est le secrétaire général du parti ,ici devant vous, qui a moins de quarante ans. J’espère que lorsque je serai un peu plus âgé , je me mettrai à l’écart. Nous avons constitué le parti sur le principe que la révolution a été dirigée et y a participé , la technologie et les jeunes. Donc ,on a vu que si nous voulons redresser la Tunisie, régler ses problèmes  et pour qu’elle parvienne à un niveau d’un pays moderne ,il est indispensable de compter sur l’univers technologie, l’univers scientifique , mettre en œuvre des laboratoires de recherche, créer des institutions scientifiques, remédier à l’organisation de l’enseignement dans sa totalité, car on est devenu des politiciens, juste des politiciens . Aujourd’hui la Tunisie est propriétaire des meilleurs niveaux scientifiques à l’échelle mondiale . Des centaines et des centaines de milliers de nos jeunes instruits dans des savoirs de pointe sont dans la rue . »   

Mohamed Ayari , Sahat El Ahzab , le 04/08/2011. Traduction :Le milieu autorisé.

________________________________________________________________________

            PRN

              Parti de la responsabilité nationale

                      حزب المسؤولية الوطنية

                 Zouhair Harbaoui 

____________________________________________ 

            PVT

              Parti de la voie tunisienne                     حزب المسار التونسي

Lotfi  Bousnina

« les gens sont préoccupés par le quotidien et les problèmes du quotidien. Cela ne les pousse pas à regarder les partis et les problèmes politiques en Tunisie. Il y a un autre groupe qui veut exprimer sa vision le 23 octobre. Le problème est que ,en ce moment les gens sont silencieux.  Peut-être que dans leur majorité , ils ne sont pas inscrits. Qui vous garantira que ceux qui se sont inscrits ,vont aller voter aux élections ? Il n’y a pas de garanties. Il faut donc qu’on fasse prendre conscience aux gens silencieux qu’il doivent participer aux élections, car parmi les choses essentielles qui vont modifier leur existence ,il y a la participation aux élections et la contribution avec leurs visions aux prochaines élections. »

Lotfi Bousnina ,Tv nationale 1 "Question Réponse" du 10/09/2011.Traduction : le milieu autorisé.

_______________________________________________________________________

            PVR

              Parti de la voix de la république            حزب صوت الجمهورية

             Abderrazak Cheraït 

« C’est le Capital qui crée des emplois en Tunisie . Le grand problème en Tunisie est la création d’emplois et surtout créer des emplois pour les jeunes . Si le capital ne se renforce pas ,n’est pas encouragé , il n’y a pas de fructification et le problème du chômage ne peut pas être réglé. Deuxièmement le but est la réconciliation nationale . Nous vivons une période dangereuse. Il faut qu’on fasse la réconciliation nationale avec tout le monde .Il faut également qu’il y ait du pardon . Il y a par exemple des gens qui avaient commis des actes du genre vol et autres , ceux –là ,il faut qu’il y ait des comptes stricts mais après on tourne la page et tous on doit s’exercer au développement de la Tunisie nouvelle . »

Abderrazak chrait, Sahet El Ahzab ,19/072011 . Traduction : Le milieu autorisé .

 ______________________________________________________________________

            PAR

              Parti de l’alliance républicaine            حزب الوفاق الجمهوري

         Abdelaziz Belkhodja (ex- Joumhouri ) et

   Jalel  Chouihi ( ex-Wifak)

Les deux partis se sont scindés en un seul .

Abdelaziz Belkodja

Jalel Chihaoui

Le mouvement fait partie du regroupement qui s’intitule "Al Kotb" et qui a décidé d’agir en commun sur la base d’actions communes sur des principes communs entre quelques partis et des indépendants.

Le sigle commun est :

Intervention de Makrem Gabsi à la rencontre du PDM de Kélibia ,le 02/07/2011

 _________________________________________________________________

            PA

              Parti de l’avenir            حزب المستقبل

           Mohamed Sahbi Basly 

« La position principale est que les relations inter-professionnelles et les relations entre les parties sociales, en cette période spécifiquement, doit se construire sur des bases saines différentes. Différentes par rapport à ce qui se faisait dans le passé. Comment elles étaient les relations inter-professionnelles ?  Il y avait L’Union générale tunisienne du travail (UGTT) qui négociait avec le gouvernement tunisien dans tous les domaines publics et privés. Il y avait l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICA) qui collaborait avec le gouvernement tunisien. Quand ils se mettaient d’accord , ils signaient l’accord. Cette relation n’est pas saine. Car ,dans la relation entre parties, le gouvernement doit être l’arbitre, avant tout. Nous ne sommes pas parvenus à obtenir un soutien ,mais en général , c’est la conduite à tenir. Ainsi , les réclamations et les grèves ,de façon générale ,sont un droit légitime. Nous sommes dans notre parti Al Mostakbal ,avec les droits légitimes des travailleurs. Ceux qui se rangent sous la légitimité de la loi et la légitimité du droit syndical. Ceci est un acquis qui a été obtenu par l’organisation du travail qui a participé à l’indépendance et à la construction. Mais , nous voyons en particulier que le secteur privé a un rôle primordial en cette période. Nous, dans notre parti, nous considérons que l’avenir économique de la Tunisie est entre les mains du privé .Il faut que le gouvernement s’écarte et offre les conditions appropriées pour que le secteur joue son rôle positif. Il est le véritable secteur qui va offrir des emplois. Dans la situation actuelle, on vient de vivre des dérives sécuritaires mais je le dis à mon frère et ami Abid Briki,  il y a des dérives syndicales . On est étonné que les grèves se poursuivent alors qu’elles ne sont pas légales .Elles n’ont pas de lien avec le syndicat et le syndicat ne peut pas les contrôler. » 

 Mohamed Sahbi Basly , Hak El Ekhtilef,  01/07/2011.Traduction : Le milieu autorisé.

Le 17 août dernier , Le parti de l’avenir  ,  s’est mis d’accord avec d’autres chefs de partis issus de l’anciens RCD ,de faire  liste commune à la prochaine élection de l’Assemblée constituante .

 les autres partis sont :

 -Parti  Alwatan             حزب الوطن             :Mohamed Jegham

  -Parti de l’initiative            حزب المبادرة  :Kamel Morjane

 -Parti réformiste destourien           : الحزب الإصلاحي الدستوري            Mohamed Ben Saad

 ________________________________________________________________

            PADD

              Parti de l’avenir pour le développement et la démocratie

            حزب المستقبل من أجل التنمية والديمقراطية

           Samih S’himi

Abdallah Hajlaoui

_____________________________________________________________________

            PEE

              Parti de l’équité et de l’égalité حزب العدالة و المساواة

         Chokri Ghadhab 

« Notre principal souci ,qui est essentiel pour notre parti ,sont les sujets économiques. En ce qui concerne la Justice économique et l’égalité , le regard économique est un regard socialiste fondé sur le principe de l’intervention de l’État. L’État gère les affaires économiques de grande envergure. Par exemple dans le transport aérien, il y a Tunis Air. Il y a aussi le transport maritime, le transport terrestre, l’éducation, la santé publique, les sociétés de phosphate et le domaine de l’énergie. Ces secteurs ne peuvent pas être délaissés au privé.  Tout ce qui est du domaine du service public, doit être entre les mains de l’État ! Regardez ,aujourd’hui la plupart des gens  se plaignent de la pénurie du ciment. Un sac de ciment a atteint le prix de 8 et  9 dinars aujourd’hui. Si les usines et les manufactures étaient entre les mains de l’État ,elles ne choisiraient pas le système de la pénurie et de la surenchère en jouant sur les prix. L’État tend à créer un équilibre économique, à assainir le marché et à employer le maximum de travailleurs et n’a pas pour vocation à faire du profit ou de la surenchère. Il y a de l’abus dans ces sociétés dans lesquelles l’État participait. Tout ceci , a fait jeter des travailleurs dans le marché de l’emploi , et c’est ainsi que le taux de chômage a grimpé . »

Chokri Ghadhab, le 20/05/2011 à Mosaïque FM. Traduction : Le milieu autorisé.

 _____________________________________________________________________________

     

            PIPL

              Parti de l’initiative                 حزب المبادرة

      Kamel Morjane

« On n’a pas participé à la révolution ? C’est vrai que certains parmi nous étaient à un niveau de responsabilité .Mais ceux qui étaient au parti, qui étaient au Rassemblement  [Le RCD] qui a été défait, qui peut aujourd’hui, me faire confirmer que même parmi les martyrs, que Dieu les comble de ses bienfaits,  n’y avait-il aucun qui soit en possession de la carte du parti ? Il y en a qui disent que même Mohamed Bouazizi , il avait une carte du Rassemblement ! Ceci est le premier point. Deuxième point, je suis convaincu que si les gens qui étaient à l’intérieur du régime, dans le parti défait, voulaient créer des incidents, des problèmes auraient été crées pour cette révolution. On seraient entrés dans une guerre civile si effectivement la situation était telle qu’on l’imagine. Comme cela s’est passé en Libye et dans d’autres endroits. Cela se passe encore en Syrie et au Yemen. C’est ainsi , et je déteste ce mot «  récupérer la révolution ». Car, nous n’avons pas récupéré la révolution. La révolution a eu lieu ! Avec nous ou sans nous, ne veut pas dire qu’on reste à l’extérieur de la concordance nationale. Parce que nous avons supporté des responsabilité à une période donnée. On a travaillé le pays. Il y a des gens. Il y a des comptes . Il y a des questionnements. Mais, il faut dépasser cette période. »

 Kamel Morjane « Lika Khass » TV nationale 1 ,le 1/09/2011. Traduction :Le Milieu autorisé.

Le 17 août dernier , Le parti de l’Initiative  ,  s’est mis d’accord avec d’autres chefs de partis issus de l’anciens RCD ,de faire  liste commune à la prochaine élection de l’Assemblée constituante .

 les autres partis sont :

 -Parti  Alwatan             حزب الوطن            : Mohamed Jegham

 -Parti de l’avenir حزب المستقبل  :Sahbi Basly

-Parti réformiste destourien            الحزب الإصلاحي الدستوري   :         Mohamed Ben Saad

 ___________________________________________________________________

POF

Parti de l’ouverture et de la fidélité                  حزب الانفتاح و الوفاء

Bahri Jelassi

______________________________________________________________________

            PUR

              Parti de l’unité et de la réforme            حزب الوحدة والإصلاح

     Mohamed Hédi Ayeb et Ezzedine Bouafia 

 __________________________________________________________________

            PUP

              Parti de l’unité populaire            حزب الوحدة الشعبية

          Hassine Hammami 

« Qu’est ce que nous voulons ?  Nous voulons une société progressiste, c’est-à-dire contre toutes les formes de ségrégation , contre la domination capitaliste mondiale et contre la domination sioniste qui nous intéresse particulièrement nous, en tant qu’Arabes. Une société multiple qui contient de la diversité efficace. Une société démocratique avec le jeu démocratique véritable, avec tous ses outils connus dans tous les continents du monde. Une société moderne, c’est-à-dire, attachée à sa vocation arabo-musulmane et ouverte à toutes les expériences mondiales progressistes. »

Hassine Hammami « Elkelma Likoum » (P4). Hannibal TV , le 08/10/2011.Traduction :Le milieu autorisé.

__________________________________________________________________

            PDP

              Parti démocrate progressiste            الحزب الديمقراطي التقدمي

Maya Jribi  

« Quand on dit que les Tunisiens ne savent pas aujourd’hui où ils vont ,cela ne veut pas dire qu’il y a une absence de maturité. Cela signifie qu’il y a le flou dans l’opération politique. C’est quand le Tunisien s’interroge: Qu’est ce que c’est que l’élection constitutionnelle ou l’élection de l’Assemblée constitutionnelle ?  Dire que l’Assemblée constitutionnelle aura le pouvoir illimité et on la laisse telle quelle,renforce le flou . Et si on revenait au peuple ,lui demander: Toi peuple tunisien qui vient d’accomplir une grande révolution , cette Assemblée va avoir les pleins pouvoirs ou des pouvoirs limités dans le cadre de la Constitution et que la durée en cours de 6 ou 7 mois ? Problème sur lequel on peut s’accorder , qui décide ? Le gouvernement actuel peut fixer un Décret à ce sujet  . Ceci aide à la clarification de l’opération . Les Tunisiens sauront s’ils voteront pour qu’une Assemblée rédige une constitution ou bien ils voteront pour que cette Assemblée ait les pleins pouvoirs .C’est le peuple qui le décide . Après on décidera si c’est pour 6 ou 7 mois ou un an . C’est une opération toute simple. »

Maya Jribi , Chaine Alwatanya 1 « Hak al ekhtilef » le 05/09/2011. Traduction : Le milieu autorisé.

 _____________________________________________________________________

            PDSN

              Parti démocratique et social de la nation

          حزب الأمة الديمقراطي الاجتماعي

             Moncef Chebbi 

Moncef Chebbi

  _________________________________________________________________

            PDJP

              Parti démocratique pour la justice et la prospérité

            الحزب الديمقراطي للعدالة والرخاء

            Mourad Khemiri 

Salem Chaïbi

« Au nom de Dieu miséricordieux et créateur ! Dieu tout puissant a dit : Ainsi, nous avons fait de vous une nation médiane afin que vous soyez les observateurs de l’humanité et que le messager sera votre observateur . La vérité de Dieu tout puissant (4). Le parti démocratique pour la justice et le développement est un parti du centre. Il tend à construire la Tunisie de la deuxième république sur la base de la justice ,la liberté et l’authenticité. Il vient de l’utérus de la révolution du 14 janvier 2011. »

Salem Chaïbi ,Sahat El Ahzab le 11/08/2011.Traduction : Le milieu autorisé .

 ________________________________________________________________

            PCP

              Parti des conservateurs progressistes

            حزب المحافظين التقدميين

         Mohamed Hechmi Hamdi

"Notre chaine de télévision "ALmostaquella "est ouverte à tous les courants et à tous les partis ."  Skander Bouallagui.

Remarque : c’est l’unique parti tunisien qui possède sa propre chaine de télé.

C’est au moins un gage de sérieux, contrairement à d’autres partis qui ont couru au ministère de l’intérieur pour déposer une demande de légalisation, alors qu’à ce jour, ils n’ont même pas pris la peine, ni l’effort d’ouvrir un site électronique ou un blog ou autre chose ,un moyen afin de permettre au public de prendre connaissance de leurs programmes . Ils sont encore muets sur leurs intentions . Le désir d’être élu semble être plus fort que l’envie de réfléchir sur un programme !

Skander Bouallagui

- _________________________________________________________________________

            PF14J

              Parti des forces du 14 janvier 2011

              حزب قوى الرابع عشر من جانفي 2011

           Wahid Dhiab 

« C’est étrange ! Un premier ministre, normalement avec son expérience, sa connaissance de la politique, son âge, il est censé faire preuve de sagesse, de maturité . Il est dans la position du père. Il m’a surpris qu’il réponde avec violence et arrogance. Ceci ne conduit pas. Ça  ne conduit pas le peuple tunisien qui a réalisé sa révolution, qui  a réalisé la paix et la stabilité. le peuple tunisien lorsqu’il a fait cette révolution, c’était pour une raison primordiale. C’est la dignité du citoyen! Elle est où la dignité? Si aujourd’hui ,un premier ministre arrive et dit : Nous venons avec le gouvernement pour sauver le pays ! Ne sauvez pas le pays! Sauvez-le de l’arrogance ! Sauvez-le de la tyrannie ,des poches de résistance. Sauvez-le des symboles de la corruption. Sauvez-le d’abord et avant tout. On est resté si longtemps dans la privation .Plusieurs familles sont restées privées. Elles manquent d’eau, de nourriture mais la dignité est la première. Si un premier ministre s’exprime en contre réaction avec arrogance et tyrannie, lorsque je lui ai parlé en toute douceur, elle est où la dignité ? Elle est où la liberté d’expression ? On est venu vous voir comme un chef de parti et vous vous êtes un premier ministre provisoire. Et moi ,je représente le peuple (NDLR :Erreur ! Pour pouvoir revendiquer le titre de " représentant du peuple ", il n’y a qu’un moyen , il faut être un élu du peuple et non un élu par des adhérents d’un parti politique).  J’ai une base! Et vous, vous êtes provisoire. Quand je parle , vous devez me respecter . »

Wahid Diab,  Facebook vidéo Mosaïque FM  , août 2011.Traduction : Le milieu autorisé.  

_____________________________________________________________________

            PJD

              Parti des jeunes démocrates                  حزب الشباب الديمقراطي

              Chaker Said 

 _________________________________________________________________________

            PLT

              Parti des libres tunisiens                       حزب الاحرار التونسي

              Mounir Baatour

«Le Parti des libres Tunisiens est premièrement un parti tunisien. Il y a une origine Tunisienne et une nation tunisienne. Nous disons qu’il y a un peuple tunisien qui varie dans ses origines et dans ses références de civilisation par rapport aux peuples méditerranéens.

Il y a une origine tunisienne qui a des fondements amaziguiennes , africaines, méditerranéennes, arabes,qui se résument toutes dans l’origine tunisienne. Celui qui habite Matmata, Douiret, Sedouikch, Jerba et autres , qui s’exprime encore en Amazigh, vous ne pouvez pas lui dire: Vous êtes arabe par la force! Celui qui a la peau noire, d’origine africaine, vous ne pouvez pas lui dire: Vous êtes arabe par la force! Ainsi, il est Tunisien avant tout et l’origine tunisienne englobe tous ces confluents .

 Deuxièmement, c’est un parti laïque qui croit à la laïcité. Nous sommes un parti avec notre conception de la laïcité: Séparer la religion de la politique et non séparer la religion à l’État. Nous demandons à ce que l’État demeure maitre des lieux de culte, pour que la chose n’échappe pas, et que ne deviennent les lieux de culte, des endroits où se pratique la politique. Un contrôle ! Les lieux de culte doivent être sous la direction des institutions de l’État. Ceci varie de la conception de la laïcité à la française par exemple. Dans notre conception de la laïcité ,la religion reste sacrée , partagée par tous les Tunisiens et doit être élevée du débat politique, des controverses, des discussions et des agitations,  au point que les choses se transforment en luttes entre courants politiques. La religion doit être séparée de la politique . La politique est une affaire de luttes d’idéologies et de pensées avec des orientations conceptuelles et des pratiques entres toutes les parties politiques sans qu’aucun ne doive faire prévaloir sa propriété de la religion où qu’il revendique son droit de parler au nom de l’Islam. Car, aucun ne tient une procuration . Le seul qui avait une procuration était Mohamed le prophète qui avait des révélations . Personne aujourd’hui, n’a de révélations pour parler au nom de Dieu ou au nom de l’Islam. Donc, il faut que ce soit écarté du travail politique .

Troisièmement, nous sommes un parti moderne. Qu’est ce que cela signifie « moderne » ? Cela veut dire que nous croyons aux liberté individuelles et aux libertés privées .Nous estimons qu’elles sont en avant sur les libertés publiques. Que tant que la liberté individuelle n’empiète pas sur la liberté d’autrui ou sur la stabilité de la société, cette liberté doit être protégée. De ces libertés et de cet aspect moderne des libertés, nous disons, en toute franchise , que nous sommes pour une égalité totale entre l’homme et la femme. Parmi ces égalités, il y a  l’égalité dans l’héritage. Nous sommes un parti politique qui appelle à ce qu’une loi dispose pour que l’égalité des droits dans l’héritage entre l’homme et la femme soit effective. Ceux qui prétendent qu’il existe des situations particulières suivant le Code ,qui privilégient la femme dans certains cas ,,n’est un mensonge. Je suis spécialiste dans les héritages et je peux affirmer que dans 99% des cas, la femme n’hérite pas plus que ce qu’hérite un homme…»

 Mounir Baatour « Fadha Horr » Hannibal TV, Emission du 08/09/2011. Traduction :Le milieu autorisé.

_____________________________________________________________________________

            PRL

              Parti des républicains libres                حزب الجمهوريين الأحرار

          Nazih Souaï 

 ___________________________________________________________________________

            PVP

              Parti des verts pour le progrès            حزب الخضر للتقدم

            Mongi Khamassi 

 ____________________________________________________________________________

PCS

              Parti du centre social            حزب الوسط الاجتماعي

     Quelle idée d’abandonner l’ancien beau sigle "El Farzazzo" ? 

Ammar Slama

« Une assemblée constituante, était la demande populaire la plus importante. Sa réussite sera fondée sur quelques points. Le plus important est que les gens, ou plus exactement, les représentants des partis qui y seront dans l’assemblée constituante, soient en accord, car ils seront les élus de façon légitime ou des représentants du peuple. Il faut que chaque personne qui rejoigne l’assemblée constituante et qui s’y trouve en étant représentante d’un parti, de ne pas s’en prendre à une autre personne de ne pas attaquer le programme d’un autre parti. Le nombre qui sera à l’assemblée constituante, il faut qu’il soit d’accord sur quelques points dont celui qui concerne la durée de l’assemblée ainsi que son utilité »  

Chawki Bacha , "Sine Jime", Tv Nationale, 29/09/2011. Traduction :Le milieu autorisé .________________________________________________________________________

            PND

              Parti du Néo-Destour            الحزب الدستوري الجديد

            Ahmed Mansour 

« En vérité  le Rassemblement … Cette question revient souvent . le parti Destourien… Ben Ali est arrivé . le parti Destourien … La durée était longue pour supporter la période voire… Où  il avait pris le pouvoir . Pendant ce temps là , monsieur le président Bourguiba , le grand combattant , le leader , avait vieilli et était fatigué. Il était arrivé quelques défaillances et il faut en vérité qu’un bilan se fasse . Un bilan pour que nous sachions les aspects positifs et les aspects négatifs .Bien sûr il y a de nombreux aspects positifs et quelques aspects négatifs. Peut-être que quelques aspects négatifs ont amené à ce que Zine El Abidine d’accéder au premier poste de la Tunisie . Ben Ali est arrivé et il avait mis sa main sur le parti Destourien . Il lui a changé le nom ,changé le sigle et il a mis la main dessus .Il s’en est accaparé. Il l’a subtilisé. Avec tous les regrets ,aujourd’hui ,on assiste à un mélange entre le parti Destourien et le Rassemblement .On pense que le parti Destourien a été puni par la faute de son agresseur. J’ajoute que les familles Destouriennes qui ont participé aux mouvements nationaux et avaient milité et supporté la dureté …C’est-à-dire , il y a des familles Destouriennes qui étaient nées. Quand un petit nait en 1980 et qui se retrouve en 1987 pour exercer ou faire de la politique , il se retrouve ,tout naturellement dans le Rassemblement Destourien ,car il est considéré comme un prolongement du parti Destourien . Le Rassemblement est en réalité ou le parti Destourien …Ben Ali est entré et il avait abimé la manière de sa conduite et il a fait entrer plusieurs parties qui n’étaient pas Destouriennes . Peut-être que c’est celle-là qui avait contribué avec une importante valeur à modifier son chemin. » 

Ahmed Mansour  à Sahat El Ahzab  le 25/08/2011, Traduction : Le milieu autorisé.

_____________________________________________________________________________

            PPPD

              Parti du peuple pour la patrie et la démocratie 

                حزب الشعب من أجل الوطن والديمقراطية

              Zine El Abidine El Ouertani 

Ahmed Hafsi . Porte parole

 _______________________________________________________________________

            PTPD

              Parti du travail patriotique et démocratique

                    حزب العمل الوطني الديمقراطي         

       Abderrazek Hammami 

Abderrazak Hammami

« Le problème de l’information est essentiel .Il ne peut pas y avoir une vie politique améliorée dans un pays, sans que l’Information ne joue son rôle . Une information qui permet de transmettre au public la vérité et qui lui permet également de s’exprimer. Malheureusement notre pays vit une crise réelle au niveau de l’information . Les chaines privées n’acceptent que ceux qui fassent l’éloge du patron de la chaine . Ceux qui acceptent de remercier le patron sont attendus avec des embrassades et ceux qui ne sont pas prêts à faire cela, les chaines se ferment devant eux . Le plus déplorable est que nous attendions de la chaine publique nationale ,qu’elle joue son rôle en toute équité mais on ne le remarque  pas .On voit l’occultation de plusieurs voix dont celle du parti du travail patriotique et démocratique, alors que c’est un parti qui a son passé de militant, qui est structuré dans le pays avec ses moyens d’action . Pendant ce temps là, certains partis, on dirait qu’ils possèdent une permanence à la télé.»

Déclaration Abderrazak Hammami à Sehet El ahzeb le 11/08/2011.Traduction : le milieu autorisé.  _______________________________________________________________________ 

            PLM

              Parti libéral maghrébin            الحزب الليبرالي المغاربي

           Mohamed Elbsiri Bouebdelli

« Il y a des entreprises qui ferment . Il n’y a pas de sécurité effective . Comment vont travailler ces gens . Assez de slogans ! Assez de paroles vides .Lorsqu’on dit qu’on va créer 20 milles emplois ,c’est par quels moyens qu’ils vont être créés ? Le peuple Tunisien ne supporte plus ce genre de paroles avec des fausses statistiques ,ces mensonges de l’ancien régime. C’est fini maintenant ! Tout doit se faire dans la transparence . »

Mohamed bousairi bouebdelli, Sahet Al Ahzab , le 23/07/2011. Traduction :Le milieu autorisé.

 _______________________________________________________________________

 PLDTD 

  Parti libre destourien tunisien démocratique 

    الحزب الحر الدستوري التونسي الديمقراطي

Abdelmajid Chaker

Misbah Fourati

 _________________________________________________________________________

PLPD

Parti libre populaire et démocrate                    الحزب الحر الشعبي الديمقراطي

Abdesselem Ghidoussi

 __________________________________________________________________

            PPPLP

              Parti populaire pour la liberté et le progrès

         الحزب الشعبي للحرية والتقدم

       Jelloul Azzouna      (voir vidéo)

« La confrontation avec Ben Ali, avait commencé à peine quelques mois à son arrivée au pouvoir. C’est-à-dire en août 1988.On peut dire qu’il n’avait encore chauffé sa place. Pourquoi cette confrontation? Parce que nous voulions deux choses: On a dit qu’on voulait être un parti d’opposition et on nous avait rétorqué qu’on sortait de l’unanimité qui soutenait Ben Ali « l’homme de l’ère nouvelle » . Deuxièmement, on avait dit qu’à l’élection qui allait suivre : « Assez de présidence à vie ! Assez de candidature unique !» . On voulait que l’élection qui suivait , soit une élection de toutes les tendances. On avait dit que notre parti allait présenter un candidat et qu’il n’allait ni soutenir Ben Ali ni voter Ben Ali . C’était, comme si on venait de commettre un blasphème. Comme si on avait offusqué le lion, lui disant : «T’as la gueule qui pue !» De suite, se sont mises en route les intimidations, les contentions, la chasse et l’emprisonnement. Était ce notre sort ou le lot d’un positionnement clair, le fait que j’était le premier prisonnier politique pendant l’ère de Ben Ali ? Je le considère comme un honneur . Je considère ce positionnement comme une attitude militante, car je voulais que la Tunisie soit meilleure d’une année à l’autre . »

 Jalloul Azzouna  "El Kelma Likoum"  Hannibal TV , du 04/10/2011(P4).  Traduction : Le milieu autorisé.

________________________________________________________________________

            PPJSD

              Parti pour la justice social-démocrate

            حزب العدالة الاجتماعي الديمقراطي

         Amine Manai 

Amine Allah Manaï

 « On ne croit pas aux slogans contrefaits. On pense que l’essentiel pour le Tunisien sont le logement ,le travail ,les études , la santé ,le transport et le divertissement. On ne peut pas parler de liberté et de démocratie si tu as le ventre vide ou si tu pars chercher les médicaments pour un membre de ta famille malade et tu t’aperçois que ce que tu dois payer équivaut à deux fois ton salaire .Si tu es au chômage , on ne peut pas parler de liberté. La liberté et la démocratie, tu les manges dans ton assiette et tu te vêtis avec . C’est pour cette raison que notre slogan est : Quand j’ai mes droits , je suis libre ! » 

Amine Allah Manaï à Sahet Alhazab , le 23/08/2011 . Traduction : Le milieu autorisé . ______________________________________________________________________ 

            PPP

              Parti pour le progrès             حزب التقدم

             Fethi Touzri 

« Il y a une chose que je veux faire comprendre aux gens.Une chose qu’on appelle « Les axes du développement ». Notre économie est soutenue par le tourisme et l’exportation. Quatre vingt dix pour cent de cela, se trouve sur la côte. C’est la raison pour laquelle la côte est liée au monde et s’y trouvent du progrès et une dynamique alors que les régions de l’ouest sont pauvres. C’est aussi pour cette raison qu’on dit, qu’il faut changer ce mode développement qui doit avoir un impact sur les régions de l’ouest. Ceci est problème , il faut le rappeler , car il est très important .Changer l’axe du développement, est lié à la politique. Il est lié à des choix politiques. C’est pour cette raison que la révolution est une opportunité pour apporter des modifications. Avant ,tout le monde était bloqué sur une chose qu’on appelle le développement . Car, c’est lié à un imaginaire politique ,un type de relation politique , des choix politiques. Le centralisme, la démocratie, la comptabilité et le questionnement, la démocratie locale, et ainsi de suite. Tout cela , sont des aptitudes politiques bloquées. Aujourd’hui, il faut changer les ressources de développement après la révolution. Les réformes politiques vont modifier les ressources du développement. Qu’est ce qui va se passer? On a des politiques industrielles qui n’ont jamais existé. On a des stratégies dans le secteur industriel qui signifient qu’on place la Tunisie au niveau du futur. On ne va pas seulement exporter vers l’Europe trois chaises, quelques boulons et quelques ficelles. On placera le pays différemment. On va a voir une politique agricole. On n’a pas eu de politique agricole. On a un grand retard dans l’imagination des perspectives de développement dans le domaine agricole. Ces politiques n’ont jamais existé pour le fait qu’elles étaient liées à la malversation , au questionnement et au développement du secteur. Aujourd’hui, on a l’opportunité de sauvegarder le tourisme et l’exportation mais avec le développement des politiques économiques pour le futur, y compris les politiques sur la technologie et autres. Ainsi la révolution va circuler du nord au sud et de l’est vers l’ouest.»

 Fethi Touzri « Sahet Elahzab » TV nationale 1 ,Youtube , août 2011. Traduction :Le milieu autorisé.

_________________________________________________________________________

            PPRT   

  Parti progressiste républicain tunisien الحزب التقدمي الجمهوري التونسي

          Mohamed Boukhari 

 ___________________________________________________________________________

            PRD

              Parti réformiste destourien                    الحزب الإصلاحي الدستوري

         Mohamed Ben Saad 

Le 17 août dernier , Le parti réformiste destourien ,s’est mis d’accord avec d’autres chefs de partis issus de l’anciens RCD ,de faire  liste commune à la prochaine élection de l’Assemblée constituante .

  les autres partis sont :

 -Parti de l’avenir حزب المستقبل : Sahbi Basly

-Parti de l’initiative            حزب المبادرة  :Kamel Morjane

 -Parti  Alwatan             حزب الوطن        :     Mohamed Jegham

  ____________________________________________________________________________________

            PRPLE

              Parti républicain pour la liberté et l’équité

            الحزب الجمهوري للحرية والعدالة

        Béchir Fathallah 

 ________________________________________________________________________________

            PSG

              Parti socialiste de gauche الحزب الاشتراكي اليساري

            Mohamed Kilani  

Le mouvement fait partie du regroupement qui s’intitule "Al Kotb" et qui a décidé d’agir en commun sur la base d’actions communes sur des principes communs entre quelques partis et des indépendants.

 Le sigle commun est :

« Un parti qui commence à avoir dans sa caisse plus que 20 milliards et plus, il devient un parti qui fait peur! Il devient un problème! Il devient une menace pour la paix du citoyen !Il nous menace nous. C’est-à-dire, Il commence à menacer notre amour entre nous et notre amour pour notre pays. Il gène.  Le RCD nous a tenu pendant 55 ans. Pourquoi ? parce qu’il avait l’État et parce qu’il avait l’argent de l’État .L’argent public était entre ses mains. En ce moment, il y a quelques partis qui n’ont pas l’argent public mais ils ont de l’argent qui franchit des mers et des frontières. Que ces gens qui revendiquent la religion craignent Dieu . Qu’ils nous laissent en paix ! Ils peuvent se prosterner devant Dieu autant qu’ils le veulent, mais qu’ils nous laissent en paix!»

 Mohamed Kilani ,meeting PDM Kelibia le 02/07/2011  .Traduction : le milieu autorisé.

__________________________________________________________________________ 

            PSL 

      Parti socialiste libéral   الحزب الاجتماعي التحرري

Hosni Lahmar 

Mohamed Anis Lariani

« Le parti prône pour le retrait de l’État de tous les secteurs financiers et économiques sauf ceux qui sont stratégiques » . Déclaration de Mohamed Anis Lariani à Sehet El ahzeb le 16/08/2011.

 ______________________________________________________________________________________

            PTEK

              Parti Tounes Elkarama            حزب تونس الكرامة

        Lazhar Ben Habib Bali 

« Notre parti est du centre mais avec une assise musulmane . C’est-à-dire que nous prenons de la lecture musulmane la tolérance et le bienfait pour les gens . C’est-à-dire , qu’on va pas dire ici un parti musulman mais la croyance de base est musulmane. Notre référence est la lecture aplatie de la religion mais en ce qui nous concerne , c’est un parti pragmatique et non un parti idéologique. C’est-à-dire qu’on prend de la religion sa tolérance et ses principes de tolérance .»  

Lazhar Ben Habib Bali , "Mosaïque FM" du 26/05/2011. Traduction :Le milieu autorisé .

_________________________________________________________________________________

            PTV

              Parti Tunisie verte            حزب تونس الخضراء

           Abdelkader Zitouni 

« Pourquoi un parti vert ?

Parce que c’est un parti qui s’intéresse aux activités du Tunisien de tous les jours : Le transport, les problèmes du transport en Tunisie , le métro qui ne transporte pas tous, les voitures qui amènent de la pollution en Tunisie ,tous les problèmes de  la santé en Tunisie qui sont énormes . Nous avons actuellement d’après les statistiques de l’État , De dix milles à 12 milles cas de cancer par an . La Tunisie Verte ne s’occupe pas seulement De l’environnement mais s’occupe de l’emploi  . Nous estimons que l’écologie verte peut amener plusieurs foyers de création d’emplois, dans l’agriculture bio par exemple et autres. Il y a également les énergies vertes . De nombreux problèmes d’emplois peuvent être réglés par l’écologie . On fait partie du Conseil de la de protection de la révolution et on a créé nos regroupements qui ont un impact intéressant . » 

Abdelkader Zitouni par Mehdi Lamloum ,One Shot .Traduction : Le milieu autorisé

 __________________________________________________________________________________

PT

Parti tunisien                 الحزب التونسي

Myriam Mnaouer

 ___________________________________________________________________________

            PTT

              Parti tunisien du travail   حزب العمل التونسي

              Abdeljlil  Badoui

Nawel Achour , membre cofondatrice du parti

« Quand le parti vous dit qu’il y a des problèmes de chômage et des problèmes économiques dans le pays, il a une vision claire. Il a une vision sociétale du pays Tunisien. Je me suis inscrite à ce parti. J’ai même participé aux comités de réflexions, comme celui de la réforme politique, qui est d’ailleurs, un comité important. On est arrivé à mettre en place un projet de Constitution abouti, dont on va communiquer le contenu publiquement. À part cela, il y a une proposition économique. Il est une proposition économique et sociale et non un projet. Elle est chiffrée. Lorsque vous dites : « Je vais faire ceci et cela » d’un côté et « les droits de ceci et cela » de l’autre, ce sont des slogans qui riment bien ,voire , même l’annonciation d’objectifs avec des points de cent à trois cent soixante, mais alors , quelles sont les garanties et comment vous allez me les réaliser ? Donnez moi des chiffres concrets et tangibles pour me dire comment vous allez faire tout cela ? Le Parti du travail tunisien , a travaillé sur cela . Cet aspect du travail, est la base essentielle du parti.

On a vu que le problème qui s’est produit en Tunisie est le fait que la culture du travail était malmenée avec l’ancien régime. L’ancien régime s’est habitué a nous donner l’aumône avec le compte 26/26. le Tunisien doit travailler et retrousser ses manches . Il doit travailler et prendre une part de la responsabilité .C’est son rôle. Il est du rôle de la jeunesse d’aujourd’hui, de frapper aux portes des partis et de chercher le parti avec lequel il a des accointances .S’il ne trouve pas , il s’organise…On mise sur la conscience du jeune et sur son éveil pour qu’il ne glisse pas dans des partis qui achètent les consciences .. »    

 Nawel Achour , « Bissiyassa » Nessma TV, Youtube ,sept 2011. Traduction :Le milieu autorisé.

Porte parole du parti en France : Hosseine Elbaridi  Vidéo France 24

 __________________________________________________________________________________

            RRD

              Rencontre réformatrice démocratique 

           اللقاء الإصلاحي الديمقراطي

Khaled Taraouli

 _________________________________________________________________________________

            UDU

              Union démocratique unioniste            الاتحاد الديمقراطي الوحدوي

Ahmed Inoubli 

« Je rappelle au peuple tunisien l’origine de l’expression « les partis décoratifs ». Elle est venue  du Parti démocratique unioniste même en 2007. Il est possible de revoir sa notification du 07/11/2007, après que l’ancien président ait fait son discours sur les espaces politiques( Sauf que pour pouvoir le vérifier , il faudrait d’abord commencer par remettre le site du journal du parti  "Alwatan" tel qu’il l’était, avant la date du 14 janvier 2011. La documentation du parti n’est plus accessible . Pire ,lorsqu’on ouvre la rubrique des auteurs du nouveau site, en bas de la page "من نحن " on obtient une page vide "about:blank".). L’UDU avait dit que ce discours et ces mesures, n’ont pas touché le cœur du sujet mais qu’ils sont arrivés formellement consacrer un rôle décoratif aux partis du pays. Cette expression provient de l’Union démocratique unioniste. D’autres parties ont attrapé cette expression  pour nous la retourner contre nous. Nous disons aujourd’hui, que le soutien a en effet changé. Mais ,nous avions été traité de souteneurs pour un régime fondé, un régime tunisien, son président est Tunisien , qui a été élu par le peuple Tunisien. Aujourd’hui la soutenance a changé. Il y a des soutenances pour les Américains, des soutenances pour les Français, des soutenances pour l’Ouest , des soutenances de partis politiques avec des agendas politiques de l’étranger. Ainsi la soutenance a changé complètement. Ceci , au moins, si nous parlons de soutenance, que d’ailleurs nous nions , et on y viendra à travers notre programme. Aujourd’hui, il y a des partis politiques ,des agences en Tunisie avec des références extérieures au territoire tunisien.  Nous croyons que c’est un véritable danger pour l’indépendance du pays et pour sa stabilité nationale. »     

Ahmed Inoubli « Elkelma Likoum » (P3-1). Hannibal TV , le 10/10/2011.Traduction :Le milieu autorisé.

_____________________________________________________________________________________

            UPL

              Union patriotique libre            الاتحاد الوطني الحر

             Slim Riahi 

Mohsen Hassan

  « Le parti est contre les orientations idéologiques qu’elles soient de droite ou de gauche . C’est un parti qui rassemble tous les Tunisiens sur certains principes :Il y a  de la vocation arabe et musulmane et on fait pour renforcer l’État de droit et des entreprises. »

Mohsen Hassan à Sehet El ahzeb le 23/08/2011 . Traduction : le milieu autorisé.

______________________________________________________

            UPR

              Union populaire républicaine            الحزب الشّعبي الجمهوري

          Lotfi Mraihi

« Comment vous pouvez dire que la souveraineté est au peuple alors qu’on voit maintenant ,dans la rue , pendant la campagne électorale ,que la souveraineté est entre les mains de ceux qui possèdent l’argent et le capital. On a enlevé le bâton pour taper sur les gens des mains de Ben Ali et on l’a transmis aux capitalistes qui tiennent  le pays  . »

Déclaration Lotfi Mraihi à Sehet El ahzeb le 09/08/2011. Traduction : le milieu autorisé.

__________________________________________________

1. En référence à cet article dans le journal le Monde du 16/01/2011 .

2. Contrairement à la rumeur répandue, Slim Chiboub n’a pas pu dégeler les biens qui ont été bloqués . Il a exercé un recours ,ce qui est de son droit. Un billet spécial a été consacré à ce sujet . Mais quand la rumeur est lancée ,plus rien ne l’arrête.

3. Demander à ce que le procureur de la République soit élu par les électeurs de la région où il se trouve, est une idée si singulière qu’aucun État dans le monde  n’y a pensé. Même aux USA, un pays qui peut se targuer d’être le modèle en matière de procédures judiciaires, le procureur n’est élu que par des magistrats. Ils ne reste plus aux procureurs que de commencer à faire leurs campagnes électorales auprès du peuple pour qu’ils soient élus. Pour qu’ils le soient, ils ont intérêt, non pas à être du côté de la loi,  mais à tout faire pour devenir des candidats régionaux bien populaires. 

4. D’après Mohamed Ben Salah Ben Othaimine, il n’est pas de convenance de dire «صدق الله العظيم» après la prière ou après la récitation du Coran ou l’un de ses passages. C’est une «Bidha». Ce qui signifie que c’est un ajout dans les convenances qui peut induire en erreur. D’après l’auteur, Dieu n’ayant pas répondu au prophète, la phrase en question, est une "prière" en soi. D’après lui , on ne répond pas à la parole de Dieu par une prière. Que tout ce qui est de l’ordre de la parole de Dieu n’a point d’être attesté par les hommes .

♦○•○♦○•○♦○•○♦

Ce billet est en complément d’un autre qui a été réalisé le 8 février dernier .     

Galerie | Cette entrée, publiée dans Uncategorized, est taguée , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien.

7 réponses à Les partis politiques tunisiens (106 partis)

  1. Ping : Les partis politiques tunisiens | Le milieu autorisé

  2. Mezri HADDAD dit :

    Je suis Mezri Haddad et je viens de m’apercevoir que je cité comme ayant le parti de l’Union bourguibienne. Je n’ai jamais fondé de parti, ni déposé la moindre demande de légalisation.
    En janvier dernier, j’ai déclaré la naissance du MNB, c’est à dire le Mouvement néo-bourguibiste, un mouvement intellectuel et idéologique et non point un parti politique. Je vous prie donc de supprimer mon nom et de vérifier auprès des autorités compétentes qui est derrière ce parti de l’union bourguibienne.

    • Monsieur Mezri Haddad ,
      C’est rectifié immédiatement .
      Je vous prie d’accepter mes plus sincères excuses pour cette malencontreuse confusion.
      Salah Ben Omrane

  3. Ping : e-politique tunisienne | Observatoire Politique Tunisien

  4. حية خاصة جدا لكل العاملين هنا ولمن اوجد هذا الموقع
    يسرني ان اتوجه اليكم بجزيل الشكر على هذا الجهد الطيب لانه عرف ويعرف بالاحزاب في وقت تبحث فيه عن وجودها وعن تواجدها عن قبول الاخر بها
    ويسعدني ان اتوجه اليكم بالشكر على المهنية في زمن كان ويكون فيه السيئ والرديئ والجبان والمتحايل علينا وعلى كل تنظم وتنظيم وقوة خصوصا اذا كانت مدنية وجمهورية وفكرية وفلسفية وحزبية صادقة ومستقلة
    تحية إليكم من المؤتمر الديمقراطي الاجتماعي ونمتنى ان نعانق معا تطلعاتنا جميعا نحو الحرية و الكرامة و العدالة الاجتماعية و السياسية،و أن عملكم النوعي هذا هو احتضان حقيقي لهواجسنا من أية ردة أو إجهاض أو التفاف أو تشويه لثورة التونسيات و التونسيين،
    سبيلنا في ذلك الصدق في انتمائنا العربي الإسلامي بما يعنيه ذلك من عدم الانسياق لإغراءات ما وراء البحار و لتظل عقارب ساعتنا معدلة على توقيت تونس و ليبقى نبضنا يخفق لرايتنا، فلا ولاء إلا لأرواح شهدائنا و لا انتصار إلا لقضايا شعبنا و لا انتماء إلا لوطننا.
    بهذا العمل الذي ربما يبرز وكانه البسيط فانتم على الاقل في نظري تشيرون الى….
    وطن ينتصر فيه دستوره لقيم المواطنة و لحقوق الفرد ، وطن يعلو فيه شأن القانون ليظل الفيصل بين الجميع، وطن يحتضن أبناءه في مناخ من السلم و الرفاه دون ميز أو مفاضلة.
    إن البناء و التأسيس يستلزمان اليوم بعد عقود من الحرمان و التهميش و التغييب و التصحر السياسي أن ننهض من جديد و كلنا ثقة في رسم مصيرنا بعيدا عن أية وصاية أو أي توجيه لا من شقيق و لا من صديق، فانتم من سيحسم الأمر لأول مرة في تاريخ تونس حسما إراديا و نهائيا .
    نعم التعريف بهيئة او فكرة في زمن الكل يتموقع فيه للحفاظ على ماض قاتم هو شجاعة ورجولة وانحياز لتونس ولثورتها ومن مهنية
    فلكم التحية والشكر
    حسين المحمدي رئيس المؤتمر الديمقراطي الاجتماعي
    7/10/2011

    • أخي حسين المحمدي ، رئيس المؤتمر الديمقراطي الاجتماعي
      أشكركم جزيل الشكر على تعليقكم حول العرض للأحزاب السياسية. فتعليقاتكم هي تشجيع لهذه المبادرة
      حاولت أن أعطي تمثيل ممكن من الأكثر صدقا وأكثر احتراما لجميع الأحزاب كتعابير سياسية في تونس من خلال وضع المصلحة العامة فوق كل الاعتبارات. تعليقاتكم تنير المزيد من التوجيه
      وأتمنى لكم كل التوفيق والنجاح لحزبكم
      مع الشكر الجزيل
      صالح بن عمران

  5. Charfi dit :

    Que de partis ; que de partis !

Les commentaires sont fermés.