Walid Zidi, muet devant l’hommage de Kaïs Saïed

Salah Ben Omrane   28 août 2020 à 12:40

Walid Zidi avait été proposé officiellement ministre des Affaire culturelles dans le nouveau gouvernement de Hichem Mechichi.

Dans les heures qui ont suivi cette annonce, monsieur Zidi a fait savoir publiquement, via Facebook, son intention de ne pas répondre positivement à l’invitation du Président du gouvernement. Quelques heurs après, il s’est rétracté en annonçant qu’il accepte la proposition de devenir ministre malgré tout. C’est bien la preuve que la culture en Tunisie est une histoire d’affaires culturelles et le ministère en porte bien la marque dans l’intitulé de la désignation de cette administration.

Rappelons la particularité physique de monsieur Walid Zidi, pour ceux qui ne le savent pas, est qu’il est non voyant, handicapé visuel.

On imagine la colère du chef du gouvernement qui illico, lui a fait comprendre avoir plutôt pris compte du refus tout en lui faisant savoir qu ‘ il n’y a pas lieu d’hésiter d’être au service du pays et de répondre au devoir national.

L’histoire aurait dû s’arrêter là. Et le chef du gouvernement n’aurait qu’à piocher un autre nom pour le poste de dame culture.   (إلي يحسب وحدُو يُفظلّو)

C’était sans compter sur l’actuel Président de la république : Jeudi matin apprend-on que le Président Kaïs Saïed n’était pas prêt d’en rester là, à savoir entériner le retrait de monsieur Zidi de la liste des ministres. C’est une situation inédite qui vient de se produire publiquement avec ces rebondissement, qu’on pourrait déjà qualifier de grotesque car elle relève du théâtre comique.

Pour un potentiel ou futur ministre des Affaires culturelles, monsieur Zidi vient de faire une entrée fracassante en nous promettant de l’intrigue. Si le but est de se faire remarquer, de ce côté là, c’est bien réussi ! Le public l’a repéré et il vient à coup sûr de retenir son nom.

Le président Kaïs Saïed, protagoniste, entre à son en scène : il l’a invité dans son Palais de Carthage, hier. Aucun des noms cités qui figurent sur la liste des heureux probables ministres n’a eu droit à cette invitation qui s’est réalisée avec faste et honneur. Au cours de cette réception, le président n’a pas tari de faire son éloge.

Des images de cette entrevue au Palais ont été enregistrées. Elles sont sur Facebook. Des images qui montrent Walid Zidi muet devant le long hommage que lui adresse avec passion le Président Kaïs Saïed. Ã la 3 ème minute 40 s de la même vidéo, On entend une musique qui surgit sans aucune explication sur le motif de sa présence ou de sa provenance. Elle couvre les voix. Cela a pour effet immédiat de rappeler les documents filmés dans ce même Palais de Carthage, au temps de Bourguiba et celui de Ben Ali. Un petit passage nostalgique de l’ancien temps, l’ancien journal télé, où la musique accompagnait les mouvements des occupants du Palais. On voyait des silhouettes, sans bruit tels des fantômes qui bougeaient et remuaient les lèvres en baignant dans une musique mielleuse et tout le ballet démarrait lorsqu’on entendait: Le président de la république a reçu aujourd’hui dans son Palais de Carthage… »…استقبل  فخامة الرئيس اليوم بقصر الرآسة في قرطاج »

 

♦○•○♦○•○♦○•○♦

Galerie | Cet article, publié dans actualité, culture, gouvernement tunisien, Politique, Politique en Tunisie, Tunisie, Uncategorized, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s