Michelle Obama: l’humilité du pouvoir

Salah Ben Omrane  le vendredi 17 février 2012 à 18:31

 

  Les visiteurs de la Maison Blanche étaient surpris hier jeudi 16 février, de constater que la maitresse de maison Michelle Obama était là pour les accueillir en les saluant. Bo le chien, était de la partie. Ce sont des citoyens jeunes, des enfants, des adultes et des personnes à la retraite qui sont venus presque de tout le territoire des USA. Certains sont arrivés seuls, d’autres en groupes d’amis et en sortie familiale. Ils ne s’attendaient pas à cette rencontre qui en a ému plus d’un et qui restera gravée dans sa mémoire pour longtemps. 

  Ce qui est marquant dans cette rencontre, est la générosité et l’humilité de Michelle durant ce passage. Il n’ y a pas un iota d’agacement ni un soupçon de gêne, lors de cette rencontre. Il n’y a pas une façon de saluer chaque visiteur qui ressemble à une autre. Elles sont toutes différentes et empreintes de l’intelligence de cette femme qui sait s’adapter à la personne qui est en face d’elle. Elle était très attentive au geste, au regard et à la parole de chacun qui est venu rendre visite à ce suprême symbole de l’État, ce jour là.  Elle est restée debout pendant plus d’une heure et quart, en souhaitant la bienvenue à chacun, avec un enthousiasme, une vigueur, une chaleur, rarement vus auprès d’une personnalité de ce rang dans ce rôle. Peu de premières dames peuvent se plier à cet exercice, aussi longtemps en gardant la forme et cette allure joviale avec des gens ordinaires, jusqu’au dernier visiteur. Un véritable éloge de tout ce qui est simple chez des êtres qui  montrent leurs émotions humaines, si ordinaires qu’ils ne paraissent. Si ce n’est pas cela le sublime, c’est à se demander comment l’appeler alors! Une rencontre qui ne semble pas du tout être une épreuve pour elle. Une population qui ne lui semble pas étrange; au contraire, elle est en parfaite symbiose et elle s’y colle sans aucun effort ni une fausse note.

  La force dans cet exercice est justement dans son apparence de simplicité. Car en effet, ce sont bien les choses qui paraissent simples qui demandent de la dextérité et du talent. Fournir un peu de bonheur à des gens qui ne réclament rien de plus et rien d’autres, n’est pas donné à tout le monde. Cela s’apprend aussi ! À moins d’en être bien loti à la base .

  C’est une belle leçon d’humilité du pouvoir qui n’oublie pas un instant sa source: tous ces visages timides, et qui sait lui dire merci .

♦○•○♦○•○♦○•○♦

Galerie | Cet article, publié dans Politique, Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.