Les trois Femen détenues en Tunisie, sont libres !

Salah Ben Omrane  27 juin 2013 02:10

 Femen en TunisieLes trois Femen européennes (deux françaises et une allemande), qui étaient tenues en détention viennent d’être transférées dans un centre de rétention aéroportuaire. Elle sont sur le point de quitter le territoire tunisien.

Dans la journée du 26 juin, au cours du procès en appel, elles ont formulé des excuses, non pas pour l’acte pour lequel elles étaient jugées, mais « leur regret à l’offense aux Tunisiens ».

Elles ont été condamnées à quatre mois et un jour de prison avec sursis. Pourquoi un jour de plus à quatre mois ? Et si c’était pour inciter le groupe des filles dévergondées, à lire et à méditer sur l’univers féminin dans Mille et une nuits, époque des Califes ?

 La veille, Le président du gouvernement, Ali Larayedh, au cours d’un entretien pour le journal Le Soir, journal belge, à Bruxelles il avait déclaré : « J’espère que cette affaire se clôturera au plus tôt. Si la justice tunisienne ne les relaxe pas, nous devrions les libérer. Le président de la république dispose du droit de grâce dans ses compétences. »

 Par ce dénouement, on espère, que les avocats d’Amina et de Weld 15, sauront suivre le chemin dans la voir du droit qui vient d’être reconnue publiquement par une Cour judiciaire, et qu’ils réclameront de suite à leurs clients – mandataires, de produire chacun à son tour une lettre d’excuses .

 C’est une jurisprudence qui tombe à point en cette circonstance particulière de l’écriture de la  constitution. C’est une belle occasion qui vient de s’offrit aux Constituants sur un plateau, afin qu’ils tirent les leçons qui s’imposent de cet épisode malheureux et ainsi, cette opportunité devrait leur permettre de relativiser leur propos. Formuler des excuses, en effet, peut dénouer des situations de crises.  Ne pas se fourvoyer dans une impasse, c’est encore mieux. La diplomatie est une science qui s’apprend. On y apprend en autres, à ceux qui prétendent se trouver du côté du sexe mâle et « supérieur », comment ne pas avaler leurs soutiens -gorge.

♦○•○♦○•○♦○•○♦

Galerie | Cet article, publié dans actualité, administration, europe-tunisie, information, justice, Politique, Politique en Tunisie, religion, Tunisie, Uncategorized, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.