Une juge en France écartée par pur racisme

Salah Ben Omrane 10 mai 2015 21:40

 On apprend par le Canard enchaîné ( celui du 6 mai 2015) que 832 anciens cheminots marocains, réclament leurs dû de retraite ainsi que les avantages liés à leurs carrières, bref un paquet de demandes en une seule affaire où leur démarche consiste à vouloir être traités, ni plus ni moins que leurs anciens collègues français et anciens employés par la SNCF.

Le tribunal des Prud’hommes de Paris examine l’affaire et une juge Karima Ghassam, devait exercer le départage sauf que son nouveau Chef de service Didier Le Corre lui a ôté le dossier des mains arguant qu’il ne fait que se conformer aux voeux de l’ancienne chef de service qui d’après lui avait confié « craindre l’ascendance marocaine » sur l’impartialité de la juge dans lequel les plaignants sont marocains. Le nouveau chef de service s’est plié à la demande de son ancienne collègue en éjectant la juge Mme Ghassem de l’examen du dossier tout en ajoutant que c’est « Pour l’intérêt du service ».

Résultat des manœuvres, une magistrate est suspectée, puis évincée, non pas à la suite d’une négligence ou d’une faute professionnelle, mais simplement parce que des collègues magistrats ont fait valoir leur droit à la discrimination raciale en étoffant la nauséabonde appréciation de la juge dans une prise de décision, qui soi-disant tend à préserver « l’intérêt du service ».

S’il existe des services préservés, au jugé de ce honteux comportement à l’égard de la juge, ces services sont bien réels et ils semblent fonctionner à merveille puisqu’au résultat ils ont obtenu satisfaction en mettant la juge sur la touche. Est-ce que ces mêmes services qui semblent œuvrer tranquillement au sein de l’administration publique française vont pouvoir interdire, par exemple, au premier ministre Manuel Valls de toucher aux dossiers qui lient la France à l’Espagne eu égard à l’affirmation récente de Jean Marie Le Pen qui s’est vanté  qu’il est français depuis mille ans alors que Valls ne l’est que depuis trente ans seulement ?

Par cette affaire, magistralement, il a été fait preuve qu’à la balance, l’attribut de Thémis, la discrimination raciale peut être véritablement un fléau.

♦○•○♦○•○♦○•○♦

Galerie | Cet article, publié dans actualité, administration, justice, Politique, Uncategorized, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Une juge en France écartée par pur racisme

  1. Ping : Une juge en France écartée par pur racisme | Le milieu autorisé | salimsellami's Blog

Les commentaires sont fermés.