Moncef Marzouki : Une accusation injuste mais, elle est au moins honorable !

Salah Ben Omrane  30 mai 2015  17:00

  Moncef Marzouki , ex- président de la République Tunisienne, n’avait rien de commun avec les chefs d’États à la tête des pays arabes et il le montrait bien avec délectation et aisance, lorsqu’il s’exprimait en arabe, en français ou en anglais au cours de ses déplacements à l’étranger ou en recevant à Carthage les médias de l’étranger. Il était à Carthage et il avait l’œil en se regardant faire son travail. Cela agaçait plus d’un et c’est normal car cette attention laissait peu de marge à toute velléité de lui dicter la marche à suivre, sous le prétexte d’une compétence qui lui manquerait dans un domaine quelconque, laissant ainsi un territoire fermé au parasitage et et aux pseudo-compétents. Un président sans faste, sans sérail et incorruptible, en plus dans un pays arabe, cela a fait perdre beaucoup de repères, couper l’herbe à des ambitions et nombreux qui y voyaient en cela des signes d’instabilité pas rassurants du tout pour leurs affaires. C’est également un président qui a fait ou accepté des compromissions d’abord pour accéder au poste de chef de l’État notamment avec des partenaires en formant une Troïka et ensuite pour perdurer le plus longtemps possible à la tête du pays en épousant les thèses les plus populistes par exemples en ce qui concerne son vote contre le refus de candidature à la présidence des Tunisiens à double nationalité.

  C’était lui qui parlait à l’étranger, sans traducteur en s’exprimant en français ou en anglais. C’était lui-même qui signait les documents en assumant cette noble tâche. Sa présence quasiment dans toutes les instances qui reviennent à la présidence de la République irritait et agaçaient, non seulement ses adversaires politiques mais également son propre gouvernement . Souvenons nous comment il a fallu ruser pour qu’il n’interfère pas dans la décision d’extrader Baghdadi Mahmoudi . L’Histoire, malheureusement lui donne raison! Ses positions de principe terrorisaient surtout  les parvenus, pour qui dès qu’on accède au pouvoir et qu’on a l’exécutif , il faut s’adapter effacer de sa tête le logiciel des humanismes et de l’égalité dans les droits.

Il est aussi quelqu’un qui s’exprime et se réfugie rarement dans la langue de bois. Chose qui lui a valu des critiques. Il était surtout un Président qui ne s’enfermait pas au Palais de Carthage aussi bien physiquement que virtuellement. On pouvait accéder au site de la Présidence par internet sans difficulté.

Il continue à marquer sa différence avec les anciens Présidents qui d’ordinaire, s’effacent de la scène politique et médiatique en fin de mandant. Certains préfèrent honorer discrètement par leurs présences moyennant finances, quelques invitations à des congrès et autres séminaires, comme cela se fait en Europe et aux États-Unis. Lui , il a plutôt des goûts simples et pas gourmands du tout financièrement . Il a une page Facebook qui lui donne accès à l’arène du peuple et à proximité de la jeunesse. Il alimente cette page de ses idées et réflexions. Un homme ordinaire qui veut préserver sa santé en étant comme tout un chacun même s’il était le président de la Tunisie, il y a quelques mois.  C’est ainsi que j’ai trouvé son dernier coup de manchette , que voici en livrant sa traduction :

Texte :

 

أخيرا تهمة ظالمة لكن على الأقل مشرفة .

 

اتهمت بأنني سكير وأنا لا أشرب.

اتهمت بأنني مجنون وأنا رجل سيد نفسه وسيد أعصابه والدليل أنني لم أرم أحدا في السجن وكان ذلك في مقدوري.

اتهمت بأنني أتقاضى خمسين ألف يورو من الجزيرة نت أنا الذي كنت أدفع جل راتبي للفقراء من أهلي ومن غير أهلي… وأنني عميل قطر في حين أن كل ما أعانتنا به قطر ذهب كله للخزانة العمومية ولم يدخل فلس منه لجيب خاص .

اتهمت بتضييع هيبة الدولة وشاهدتم إلى ما آلت إليه الهيبة بعدي .

اتهمت أنني سلمت بغدادي المحمودي وكدت أن أستقيل لأنه سلم ضد إرادتي .

اتهمت بالدعوة لحرق تونس وسيأتي يوم يعرف فيها التونسيون دوري في حمياتهم من مشروع انقلاب صائفة 2013 ومن اضطرابات لا يعلم إلا الله أين كانت ستؤول بنا لو لم أقبل بنتائج الانتخابات على علاتها التي ينظر فيها القضاء حاليا.

اتهمت بتدعيم الارهاب أنا الذي سعيت بكل قواي لتسليح الجيش كما لم يسلح من قبل وبكيت وحملت على كتفي إلى مثواهم الأخير كل شهدائه لأنهم كانوا كأولادي.

أتهمت حتى باستهلاك مئات الملايين من سمك القاروص والحال أن من أكله أبناء الشعب الذين كنت أستدعيهم للغداء كل يوم جمعة ( لمعلوماتكم أنا لا أحب إلا السردينة لفوائدها الصحية الجمة وأنصحكم بالإكثار منها فهي تفيد في تحسين عمل الدماغ))

 

القاسم المشترك بين كل هذه التهم أنها باطلة ومشينة .

ها أنا أتهم بأنني وراء حملة ‫#‏وينوـالبترول‬. الفرق هذه المرة أنها تهمة باطلة ومشرفة .
باطلة لأنني لست وراء الحملة ومشرفة لأن وددت أن أكون صاحب هذه الفكرة العبقرية. أسمع حولي من يقول أنها تصفية حسابات بين الحيتان الكبار عبر شباب ساذج . لا أعتقد هذا لحظة وحتى لو كان الأمر صحيحا فإن السحر بصدد الانقلاب على الساح.

برافو للشباب الذين أطلقوا الحملة . إنها دليل على تبلور ظاهرة جديدة : الرقابة الشعبية …على تنامي حس المواطنية …على بروز شعب المواطنين من قمقم طال حبسه فيه ….وأن الثورة لم تقل كلمتها الأخيرة .

مرة أخرى ثمة سؤال  » وينو البترول » ألقاه جزء من المواطنين على الدولة والردّ لا يكون بالسخرية والاحتقار وإنما بالاحترام والمسارعة لبعث لجنة برلمانية مستقلة تستدعي كل الأطراف وتسمع من الجميع في إطار حصص استماع كالتي تقع في الكونغرس الأمريكي وتحت أنظار الجمهور بالنقل التلفزي المباشر.

رجاء يا شباب تونس ….غدا احذروا الاستفزازات ولتكن مظاهرة سلمية من بدايتها لنهايتها وفي كل مكان (وإلا فسيقولون أنني دعوت لحرق البلاد )

الرجاء الثاني : ضعوا القضية في إطارها العام . الفساد الذي ينخر في كل الميادين . لا يجب أن تخفي الشجرة الغابة.

لمن سيتساءل أين كنت من هذا الموضوع إبان رئاستي أقول أن توزيع السلطات كان يضع بين يدي الأمن القومي والعلاقات الخارجية أما القضايا الاقتصادية ومنها البترول فكانت من مشمولات الحكومة ومع هذا …حسب رأيكم لماذا لم تبدأ عملية التنقيب عن الغاز الصخري إلى اليوم ومن وقف في وجهها بقوة وهدّد بإدانة العملية أمام الشعب إن تواصل المشروع ؟. لا تغفلوا أيضا عن هذه الاشكالية.

منصف المرزوقي.

Traduction(personnelle)

La dernière, est une accusation injuste mais elle est au moins honorable

On m’a accusé d’être un ivrogne et je ne bois pas.
On m’a accusé d’être fou alors que suis un homme maître de soi et maître de ses nerfs, et pour preuve je n’ai jeté personne en prison alors que c’était dans mes capacités.

On m’a accusé de percevoir cinquante mille euros d’Jazeera Net , moi qui donnais la majorité de ma rétribution aux pauvres de ma famille et en dehors de ma famille… que j’étais un agent du Qatar alors que tout ce que le Qatar nous a aidés est parti en,tièrement vers la Trésorerie Publique et pas un centime n’est entré dans la poche d’un privé.

On m’a accusé de faire perdre le prestige de l’État et vous avez ce qu’est devenu le prestige de l’État après moi.

On m’a accusé d’avoir livré Baghdadi Mahmoudi et j’ai failli démissionner car il a été livré contre ma volonté.

On m’a accusé d’avoir lancé un appel pour brûler la Tunisie et il viendra le jour où les Tunisiens saurons mon rôle joué pour leur protection contre un projet de coup d’État,un été 2013, et de grèves que Dieu seul le sait où elles allaient nous mener, si je n’avais pas accepté le résultat des élections sur des considérations que la justice examine en ce moment.

On m’a accusé d’avoir consommé des centaines de millions de poissons Bar, en réalité, est que ce sont les enfants du peuple qui les ont mangés, que j’avais invités à dîner tous les vendredi ( pour votre information je n’aime que la sardine pour ses qualités nutritives et ses apports et je vous conseille d’en manger beaucoup car elle profite à l’activité cérébrale)

Le dénominateur commun à toutes ces accusation est qu’elles sont fausses et scandaleuses.

Et voilà que je suis accusé d’être derrière la campagne # ‏Où est le pétrole ?La différence est que cette foi-ci , il s’agit d’un accusation erronée et honorable.

Elle est fausse car je ne suis pas derrière la campagne qui fait honneur car j’aurais souhaité être l’auteur de cette idée géniale. J’entends autour de moi ceux qui disent que c’est un règlement de compte entre des grands murs à travers une jeunesse naïve. je n’en crois pas une seconde même si c’était vrai. Ainsi le tour de magie s’est retourné contre le magicien .

Bravo la jeunesse qui a lancé la campagne. C’est le signe d’expression d’un phénomène nouveau : Le contrôle populaire…la naissance d’une sensibilité citoyenne…L’émergence du peuple citoyen des tonneaux où ils étaient emprisonnés…Que la révolution n’a pas dit son dernier mot.

Encore une fois il y a une question « Il est où le pétrole ? » Elle a été posée par une partie de la population à l’État et la réponse ne doit pas se faire par l’ironie et le mépris mais avec du respect et une rapidité pour missionner une commission parlementaire indépendante qui invite toutes les parties dans le cadre de séances telles qu’elles se font par le Congrès américain à la vue du public et avec une diffusion en direct à la télévision.

Prière jeunesse de Tunisie… Méfiez-vous des provocations et que ce soit une manifestation pacifique du début à la fin et partout (sinon, ils diraient que je appelé pour brûler le pays)

Deuxième vœu : Mettre la cause dans un cadre général, la corruption qui sévit dans tous les domaines. L’arbre ne doit pas cacher la forêt.

À ceux qui s’interrogent d’où vous êtes à ce sujet au cours de votre présidence, je réponds que la répartition des pouvoirs a mis entre mes mains la sécurité nationale et les relations étrangères , or les questions économiques, dont le pétrole faisaient partie des attributions du gouvernement et avec ceci… À votre avis, pourquoi l’opération de prospection du gaz de schiste n’a pas débuté à ce jour et qui s’y été opposé frontalement, avec force et menacé de la dénoncer devant le peuple si le projet continuerait ? N’ignorez pas cette problématique.

Signé : Moncef Marzouki


♦○•○♦○•○♦○•○♦


Galerie | Cet article, publié dans actualité, économie, carburant, Politique, Politique en Tunisie, Uncategorized, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.