Insigne du nouveau parti de l’ancien président Moncef Marzouki

Salah Ben Omrane  23/12/2015  23:40

     zen Cinq ans sont passés depuis la grande déferlante en 2011, année qui a vu émerger un grand nombre de nouveaux partis politiques tunisiens. Pas loin de 200 partis politiques pour un pays qui ne compte pas plus que onze millions d’habitants.

 Une majorité d’entre eux ne donne plus de nouvelles. À l’Assemblée des Représentants du Peuple, une dizaine continue à donner de la voix. À l’extérieur de ses murs, la tendance consiste à se placer dans une grande formations politique ou une  autre d’une taille conséquente qui lui soit opposée. Les convictions politiques semblent mieux se porter lorsqu’elles sont partagées par un grand nombre d’individus. Les petits partis politiques n’ont plus la côte. Les élections à venir font loi et conditionnent les rapprochements ou les détachements. Les bonnes idées consistent à trouver le moyen de les gagner et non de débattre sur l’architecture d’un monde idéal. Les résultats des élections au cours des cinq dernières années donnent du grain à moudre à ce pragmatisme qui a le vent en poupe. L’implantation de la stratégie du vote utile devenue quasi systématique à chacune des élections, concept venu de l’Europe, a pris racine en Tunisie. On gagne une élection d’abord et on réfléchit ensuite sur ce qu’il y à faire avec le mandat. Une pratique qui semble convenir sans déranger personne. On ne dit pas maintenant que tel  est entré dans tel parti. Cela peut faire archaïque ou anachronique. On entend dire plutôt qu’il s’est allie à un mouvement ou qu’il a intégré une formation. Même les partis ne veulent plus s’appeler des partis. C’est devenu ridicule. les nouveaux préfèrent dire formation ou mouvement. Chacun s’arrange pour trouver son compte en s’adaptant à la tendance. Reste, pour celui qui rejoint un groupe, il doit surtout émettre le vœu, dès son entrée, que l’affaire n’éclate pas sur la prochaine route des municipales. Si en ce moment, des partis ont disparu, certains hibernent, quelques-uns font du footing sur un tapis de salon, c’est à dire en courant sur place, à coté des agonisants, gueule ouverte sur la voie publique. Tout cet état est bénéfique ; il est nourrissant d’espoir chez d’autres qui y voient  dans les retraits, les alliances, les fusions, les scissions, les éclatements, les disputes, un climat propice pour créer de l’espoir, c’est à dire former un nouveau parti.

 La dernière formation politique, est entrée en scène il y a quelques jours. Elle est conduite par l’ancien président de la République Moncef Marzouki : Mouvement Tunisie Volonté. Il avait fondé auparavant, en juillet 2001, le Congrès pour la République (CPR), qu’il avait dû quitter fin 2011 lorsqu’il avait occupé la fonction de président de la République, sans qu’il y soit contraint par le Décret de mars 2011 portant sur l’organisation provisoire des pouvoirs publics. Le Congrès pour la République lui a utilement servi à toutes les élections depuis 2011 jusqu’à la dernière présidentielle. On en déduit qu’avec la nouvelle appellation, Moncef Marzouki, son fondateur et ses coéquipiers, ont estimé qu’il est temps d’agir sur le présent avec du neuf: Un nouveau parti et un nouvel insigne. Et c’est bien l’insigne qui nous intéresse.

 À titre de rappel, en février 2011, lorsque j’avais dressé ici même la liste des partis politiques tunisiens, en y construisant un tableau avec les insignes de tous les partis , le seul parti dont je ne lui avais pas pu trouver son insigne était le CPR. Il ne me restait plus que de lui en « fabriquer » une image, en toute hâte pour compléter le tableau. C’était celle-là :CPR . Ce n’est qu’ensuite qu’est apparu le nouvel insigne de ce parti sigle CPR. Aucune information en ma possession sur son créateur. Il a eu depuis un nouveau symbole lunettes. Ce symbole LUNETTES cpr, figurait essentiellement sur les fiches et les bulletins  électoraux.

 Aujourd’hui, il est question du  Mouvement Tunisie Volonté. Une formation politique nouvelle qui fait connaître simultanément son nom et son insigne. C’est une nouveauté en Tunisie! Cette simultanéité dans l’apparition, à elle seule, est indicatrice qu’il y a un une certaine maturité politique par la reconnaissance de l’importance de l’image. L’auto-représentation d’un parti politique par une image, sous forme d’un insigne, n’est plus une question facultative ou secondaire qui se règle au cours de l’existence du parti. Elle vient d’être admise pour être rangée parmi ses préoccupations premières, au même titre que les signes de la langue, étant donné que le nom et l’insigne ont vu le jour publiquement en même temps. La notion de  Formes et contenus, vient de rattraper un temps perdu, lui-même victime et sous  l’influence du système de l’enseignement, de l’école primaire à l’université, qui accorde des privilèges à l’écrit ou à l’oral au détriment du dessiné et de l’image dans toute sa puissance.

 La culture de l’écrit dans la communication, a eu la part du lion dans l’histoire de toutes les civilisations humaines. En particulier, en ce qui concerne les sociétés qui se réfèrent aux cultures et aux traditions arabo-musulmanes et s’en inspirent, l’histoire de l’image est une tragédie. Les pleins pouvoirs ont été accordés exclusivement à l’expression écrite à l’opposé de celle par l’image. Si la calligraphie s’était développée, ses expressions, sous différentes formes et différents supports, ont été des manifestations d’éloge et d’honneur à l’écrit. De l’artistique assujetti à l’écriture, au service du bon mot écrit et de la contrainte de la bonne phrase. Avec une expression actuelle, on qualifierait l’art de la calligraphie comme étant un art qui se confondait à merveille dans le politiquement correct de chaque époque de son temps. Les calligraphes n’ont jamais dérangé un Émir, un Prince ou un Raïs.

 L’autre précision est que la présente réflexion sur l’insigne du Mouvement Tunisie Volonté, se situe dans le prolongement de ce que nous avons déjà exprimé sur les insignes des partis politiques tunisiens, avant les dernières élections qui se suivaient, législative (26/10/2014) et présidentielle (23/11/2014).

 Nous constatons d’abord que le nouveau nom du nouveau  parti est constitué par trois mots « حراك تونس الإرادة » , qu’on pourrait traduire par: Mouvement (ou activisme), Tunisie, Volonté. Aucun de ces trois mots n’a été puisé hors du champ traditionnel et classique des mots qui reviennent dans l’appellation des partis. La volonté(sic) de se distinguer de la mêlée, en faisant entrer dans le lexique de la  dénomination des partis,  est absente. Non seulement il n’y a pas de risque de pris de ce côté là, mais encore, on est dans l’anonymat profond et total.  

 Est-ce une habileté ou est-ce une coïncidence, le fait que le parti ait choisi précisément ce ce nom là, sachant qu’en français, en acronyme, chacun sera amené à l’appeler ou  écrire: MTV:  MTV? Une identification rapide en français et par l’acronyme qui ne manque pas de fricoter avec l’enjouement musical et en plus qui fait Djeuns!

Parti Mouvement Tunisie Volonté  À première vue, en ce qui concerne l’insigne du parti, il y a beaucoup à dire sur les évocations qu’il est susceptible d’éveiller, mais contentons nous de ce qui nous semble pertinent dans le flux des à propos et des associations d’idées vers lesquels l’insigne nous entraîne.

 L’alphabet arabe de l’insigne constitue les trois mots (un nombre marquant dans l’insigne) sans aucune conjonction de coordination. Il n’utilise pas de lettres diacritiques. Il est dans le style de l’arabe Koufi, d’une calligraphie contemporaine approximativement et largement répandue. Les lettres sont dans un design « épuré » d’une géométrie angulaire stricte faite en lignes droites et des arrondis en gras, telles les lettres pour l’usage d’un titre ou  le chapô d’un article. L’impression que  dégage cette écriture, est que l’ouvrage ne peut pas se réaliser artisanalement à l’aide d’un unique crayon, feutre, plume ou stylo, tenu à la main. Un style en rupture avec celui de l’écriture calligraphique des lettres incurvées à l’ancienne, où l’arrondi et le parabolique sont une règle, dans une stylisation qui aurait pu être dans cette graphie, par exemple: logo parti. Le style d’écriture dans l’insigne du parti, techniquement, lorsqu’on ne se contente pas de puiser dans les caractères proposés sur le marché et auxquels en principe, il y a des droits à régler dans le cas de certains usages publics, ne peut être réalisé que par le moyen d’instruments qui orientent le trait, qui dirigent la réalisation de l’écriture, que ces moyens sont bien rigides, asservis et mobilisés au rôle exclusif de transmetteurs du sens des mots et non d’amener l’écrit vers une perception contemplative de sa calligraphie. Ils ont une froideur, autant que tout produit manufacturé et impersonnel.

 L’insigne du nouveau parti donne la sensation d’un déjà vu. Nul besoin d’aller trop loin, fouiller dans des contrées à l’autre bout du monde, chercher des traits de similitudes avec des insignes qui existent déjà. L’insigne de Nidaa Tounes fait bien l’affaire. C’est un parti politique qui se trouve avoir un pieds dans l’exécutif, qui occupe la majorité des sièges à l’Assemblée parlementaire, dont  l »actuel Président de la République Béji Caïd Essebssi, en était l’initiateur et fondateur en 2012, soit trois ans avant le Mouvement Tunisie Volonté. Son insigne est celui-ci: NIDAA TOUNES.  Des similarités troublantes avec le nouvel insigne du parti de l’ancien président:

  • En retournant la figure du palmier NIDAA,  surprise, la similarité des formes s’accentue. Coïncidences assez troublantes dans les formes et la présentation.
  • Trois mots, sous la figure, qui sont le nom du parti et ils sont extrêmement proches et semblables,  à part  que dans l’un il y a « إرادة/Volonté » et dans l’autre, il s’agit de ‘ »نداء/Appel ».
  • Un registre de police de caractères assez proche: Deux partis politiques. Le corps des lettres est proportionné à l’identique dans les deux versions des partis politiques opposés. Plus d’arrondis dans l’écriture de Nidaa Tounes, alors que l’écriture du nom de Mouvement Tunisie Volonté, contient des lettres segmentées et avec fermetures d’angles en pointes affirmées. Il y a une différence à noter dans l’usage de la lettre  Kef: C’est  le «ک » perse  chez Nidaa Tounes alors que chez Le Mouvement Tunisie Volonté, il est fait usage du «ك » arabe. L’emplacement de cette lettre dans le mot de Nidaa, ne lui permet pas un autre choix que d’utiliser la lettre d’une graphie perse appelée le Kef décoré  «ڪ».

 Y aura-il une réaction de Nidaa Tounes ? Verra-t-il un plagiat de son insigne dans le nouvel insigne de son adversaire politique ou considèrera-t-il que le moment est mal choisi, qu’il se contentera de limiter ses efforts exclusivement de régler les problèmes dans ses propres rangs?

Dans l’insigne de Nidaa Tounes Il y un syntagme constitué par trois mots séparés, sans aucune conjonction de coordination. Pareil pour l’insigne Mouvement Tunisie Volonté, avec une variable dans l’emplacement du mot « Tunisie », placé au milieu. Chose qui pourrait évoquer un certain type d’identification bien connu  où le terme «Tunisie» figure en séparant des éléments identifiants:plaque (image fictive et non photo prise). Le premier mot Mouvement/«حراك» renforce la suggestion de l’action par le déplacement tel le cas pour un véhicule muni d’un moteur/«محرّك».

 Pour revenir à l’insigne graphique illustratif ou de représentation du Mouvement Tunisie Volonté, on observe que les plumes en quart d’éventail dans l’appendice du « volatile » de l’insigne CPR—disons qui fait plus colombe que pigeon— seraient toujours présentes pendant que le reste du corps serait parti à la marmite. De l’insigne du passé, il ne reste que des plumes en trophée, posées devant un miroir, avec un effet de réflexion. L’ancien est suggéré dans le présent mais il ne le constitue pas et encore moins, il ne semble pas le déterminer, car sans la connaissance, l’évocation ou le rappel de l’ancien, les plumes pourraient renvoyer vers seulement la suggestion des flammesflammes ou l’idée des flammes. Évocation qui s’appuierait et se justifierait par la forme de langues de flammes ainsi que par la couleur du rouge. Autre détail à souligner, est que la direction des trois éléments (flammes, plumes, feuilles ou autres ) a changé. Toutefois, la nervure dans ces éléments, en vert foncé, a disparu. Raison de plus pour laisser tomber l’évocation des feuilles ou des plumes qui toutes en ont une en guise de colonne vertébrale. On n’est plus dans le végétal ou l’animalier. On est dans l’univers de la projection, de l’illusion et de la représentation du mouvant, tel celui de la flamme. Rappelons à cette occasion que sans le feu, sans la flamme, la mémoire de Mohamed Bouazizi ne serait pas là et tant évoquée. La Syrie, le Yemen, la Libye, l’Égypte et la Tunisie  d’aujourd’hui ne seraient pas été dans l’état où ils sont sans le pouvoir de la flamme. Dans le nouvel insigne, il y a le mouvement de  » jaillissement » qui prend source du bas vers le haut, contrairement 0 l’ancien où le mouvement est suggéré par l’amorce d’une courbe de parabole qui est au bout de sa force, en fin de course, et tend vers le bas, prête à joliment tomber: parties des insignes. Dans le nouvel insigne les formes sont amincies, passage par la crise oblige ou par des séances de cure et d’abstinence volontaire. En tous les cas, elles sont sont plus agiles et continuent de monter dans des ondulations qui font penser au figures dans le logo d’une marque commerciale bien connue Coca cola.

 À défaut de pouvoir s’élever au ciel par des plumes, tel un oiseau peut le faire naturellement, qu’il exerce moins d’effort, dépense moins d’énergie, lorsqu’il se place face à la direction du vent, la stratégie technique d’élévation change quand ce sont des flammes qui entrent en jeu. La sustentation par l’air chaud, exploitation du principe d’Archimède, a nécessité une articulation de diverses connaissances avant de pouvoir réaliser techniquement un ouvrage, la montgolfière à Versailles en 1783, qui permit de défier l’attraction terrestre. Le principe fondé sur l’observation du vol d’oiseau, puis de l’imiter en se construisant des ailes en plumes, n’a pas été efficace pour permettre le décollage du sol. Il n’y a eu que des accidents. Il eût fallu réfléchir autrement pour déjouer l’effet de l’attraction terrestre. Par le jeu avec le feu et la maîtrise de sa flamme qui a été asservie à l’effet de chauffer une masse d’air dans un volume souple et circulaire fait par du tissu, a pu déséquilibrer par de la transgression, de ce qui semblait jusque là, faisant partie de l’ordre naturel dans la composition de l’univers. Son expansion peut se poursuivre.

La forme peut évoquer un chapeau ou un bateau bateau en papier. Elle peut également évoquer un presse citron  presse citronvoire même un paquet de gauloises gauloises  ou un Viking .Viking Dans un autre domaine, celui de l’aérien, il fait penser à la compagnie aérienne  Royal Air Maroc RAM , à Air Algérie avec le sigle de la compagnie tourné à 90°  A.aLG2RIE. La « coiffe » au dessus du signe rappelle la compagnie Oman Air Oman Air On peut évoquer à l’occasion, le sigle d’Aéroports de Paris ADP voire un masque vénitien masque vénitien.

 Pour rester dans « la coiffe », partie haute de l’insigne, l’Orient, côté arabe, perse et mésopotamien, il est évoqué en puissance par les formes en courbes et les plis qui peuvent être des montagnes ou un enroulement de lanières de tissu sur une tête qui pourrait donner ceci :  Homme ave coiffeou cela : Homme barbu . La forme des trois éléments du haut est abstraite, autant sont abstraites généralement les arabesques des dessins géométriques S’ils constituent un lieu d’exercice, de talent et de  prouesse de l’artiste exécutant, les arabesques tels des énigmes en labyrinthes peuvent former aussi un casse tête pour l’œil pressé de comprendre et de suivre le mécanisme d’enchevêtrement de certaines figures en lignes.:arabesque.  Le reste de la figure proposée par l’insigne du Mouvement Tunisie Volonté, est dans le hors champ. Avis aux amateurs pour trouver la source, s’il en existe une:


mosaïques
.

  En regardant attentivement la figure, en cliquant dessus et l’agrandir, on peut constater l’effet de traînée des formes. En parcourant du regard les formes colorées, durant une fraction de seconde, on peut avoir l’impression visuelle que les parties blanches ne sont pas si blanches avec un effet de bavure des couleurs. Des figures géométriques apparaissent fugitivement durant une fraction de seconde.

 Une autre particularité à remarquer dans cette partie, en haut de l’insigne, est la forme  en ogive donnée à la figure du sommet. En architecture, à la différence de la voûte romane, plus ancienne, la voûte gothique ou voûte d’ogive ne repose pas sur les murs voûte d'ogive. La structure de cette forme, est conçue pour que le poids ne repose pas sur les murs de l’édifice où elles sont construites. La poussée converge vers les sommets des piliers auxquels les voûtes sont attachées. Un des avantages de la voûte gothique, est que les murs sont remplaçables et en cas de tremblement de terre par exemple, la structure des piliers et des voûtes exercent de la poussée-résistance en maintenant une certaine stabilité sans qu’elle soit entraînée par l’instabilité voire l’écroulement d’un mur. Il n’y a aucune forme rhétorique d’allégorie ou une parabole, en parlant d’architecture pure. Cependant, il est question d’architecture d’un parti politique, particulièrement, des composants dont il fait usage où l’insigne dit des choses et ne fait que soulever de simples évocations.

 Dans la partie basse de l’insigne, on est dans la suggestion de l’esprit de révolte et de rébellion. En tous les cas c’est ainsi, compte-tenu de l’appropriation, depuis les années soixante, (le film Easy Rider)  de la reproduction à l’infini de la figure stylisée  « ailes d’ange » chez les Bikers. Les motards qui traversaient les routes des États Unis en faisaient un emblème de la liberté qu’ils affichaient sur leurs blousons en cuir avant de devenir un dessin de tatouage sur le corps qui est apprécié, et pas que par les garçons tatouage.  

Toujours à propos des ailes et de la rébellion, il y a le roman Prodigy écrit par Maire Lu. Une jeune fille chinoise née à Beijing en Chine qui s’est installée aux États-Unis. Elle a commencé en tant que conceptrice de jeux vidéo chez Disney Interactive Studios avant de se mettre à l’écriture des romans Prodigy. Une histoire de June et Day qui tentent d’échapper à leurs poursuivants. Il ont pris refuge à Vegas où ils ont été enrôlés dans un groupe de rebelles qui se font appeler les Patriotes. Il y a un climat proche de la guerre civile et des déchirements où le sens du devoir est défié par les intuitions et les sentiments. Avant Prodigy de Marie Lu, il y avait la saga Zelda dans les jeux vidéo qui employait à profusion à peu près les mêmes ailes déployées: Zelda.

 La trinité par le chiffre trois est l’élément qui se dégage de l’observation de l’insigne. Il y a  3 zones ( « aile » gauche, « aile » droite et « chapeau » au sommet). Il y a également  3 couleurs: le rouge, le gris et l’orange. Puis chacune des parties se compose en 3 éléments. Bref, une mise en  abîme par le jeu du 3,3,3.

 L’insigne ne contient que des courbures insigne. Aucune ligne n’est droite. Cela est évocateur de la souplesse, de la flexibilité et du mouvement. La géométrie appelée géométrie différentielle à décrire et à décomposer le mouvement par des chiffres. Deux conventions existent, en usage, pour définir la courbure d’un arc de l’espace euclidien: Une qui suppose que la courbure est une quantité positive et la seconde lui donne une interprétation algébrique. De chaque point de dérive de la courbe, point de tangente, le calcule de la courbe  se fait sur des hypothèses de dérivée des fonctions qui la définissent. Pour mieux apprécier l’application artistique de la courbure avec les variantes dans la longueur, autrement que par la théorie, il y a cette démonstration passionnante des Cercles dansants.  Une des variantes dans les formes fractales, qu’on peut trouver dans la nature, il y a les Cyatheaceae, qui sont des espèces de fougères fougère qui ont la réputation de faire partie des plantes premières qui ont occupé le sol terrestre après des éruptions volcaniques, avant que les hommes n’aient l’idée de constituer des partis politiques, puisque cela s’est passé avant même l’apparition de l’espèce humaine. Faire de l’invisible visible, qui pourrait être un slogan politique, il est celui des mathématiques des Fractales. Aux intéressés par le sujet des mathématiques Fractales, il y a ceci:

 En à propos de la veille sur l’humanité, tel est le vœu, de toute évidence, de tout parti politique, Wim Wenders, cinéaste, a commis une parabole, une belle courbure par le film: Les Ailes du Désir (Der Himmel über Berlin). L’histoire d’un ange qui était si rempli de désir pour venir en aide aux humains, les mortels, si au courant des secrets et confidences de chacun, qu’il a fini par être séduit par l’âme d’une mortelle Marion, une trapéziste. Il était devenu, lui-même, mortel comme tous les humains. Tel est le sort des anges qui succombent au désir. Ils deviennent des humains! 

♦○•○♦○•○♦○•○♦

Galerie | Cet article, publié dans actualité, art, culture, information, langage, média, Politique, Politique en Tunisie, Tunisie, Uncategorized, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Insigne du nouveau parti de l’ancien président Moncef Marzouki

  1. Ping : Insignes des partis politiques tunisiens | Le milieu autorisé

Les commentaires sont fermés.